Real Time Web Analytics

Administration communale

  • Pin it!

    Commune de Nassogne : un grand pas vers la transparence

    nassogne_logo.jpg

    La commune de Nassogne vient de faire un grand pas vers la transparence.

    Comme avant elle entre autre Mons, elle vient de mettre en ligne la convocation au prochain Conseil communal du 24 avril et y a annexé les projets de délibération, à l’exception de celles reprenant les noms des personnes proposées pour 2 commissions.

    Vous pouvez retrouver ces documents en cliquant ci-après : https://www.nassogne.be/ma-commune/vie-politique/conseil-communal/PV-conseil-communal/convocationcc190424.pdf

    Cela permet donc de voir à l’avance exactement de quoi les membres du conseil communal vont parler.

    C’est ainsi que de nouveaux noms de rues sont proposés à

    • Bande où seront renommées les différentes rues de la manière suivante :
      a) « Rue Fonzay », limitée à partir du carrefour avec la Grand’Rue jusqu’au ruisseau du Bonnier ;
      b) « Li Rob Djinne », à partir du ruisseau du Bonnier en direction de Gênes (La Roche) ;
      c) « Route scieur », à partir du carrefour avec la rue Bonny vers la forêt ;
      d) « Quartier Saint-Jacques », le tronçon reprenant les maisons actuellement reprises sous les numéros 13 – 13A – 15 – 17 – 19, rue du Bonny ;
      e) « Rue Bonny », solde de la rue Bonny actuelle, non concerné par les points susvisés.
    • Forrières : renommer la partie de la rue de la Culée, au départ du rond-point jusqu’au carrefour avec la rue de Jemelle près du pont du Ry de la Bonnefosse « rue de la Bonnefosse ».
    • Masbourg : renommer la rue d’Ambly en « rue de la Hutte ».

    Vous pouvez voir les plans et les raisons de ces nouveaux noms via le lien ci-dessus, ainsi que des explications sur les autres points proposés.

     

    2019-04-22_084340.jpg

  • Pin it!

    Le dossier de sécurisation de la N4 entre Bande et Grune est enfin sorti de terre.

    2019-04-13_090827.jpg

    À Nassogne, le dossier de sécurisation de la N4 entre Bande et Grune est enfin sorti de terre. 700.000 euros ont été réservés.

    « Ces aménagements seront étudiés en collaboration avec la commune, précise le directeur des routes. Mais ils se feront dans la même philosophie de ce qui a déjà été réalisé sur la N4 à Tenneville ou à Attert, par exemple, » commente PierreYves Trillett, directeur des routes au SPW wallon.

    D'autres subsides ont également été alloués : 88.360,00€ pour remplacement de l’éclairage des terrains de football de Forrières et Nassogne.

  • Pin it!

    Nassogne : La rue des Tilleuls fait beaucoup parler d’elle !

    24445150.jpg

    Je vous ai déjà parlé de la coupe des arbres à la Rue des Tilleuls. Beaucoup de personnes se sont demandé comment la commune avait pu faire cela.

    Plusieurs médias ont également couvert cet événement.

    Tout d’abord l’Avenir du Luxembourg (qui cite même le Blog de Nassogne alors qu’il est Sud-Presse) titre : « Une coupe radicale dans les tilleuls, il ne reste que les troncs » cliquez ci-après pour lire l’article : https://www.lavenir.net/cnt/dmf20190408_01320545/des-tilleuls-il-ne-reste-que-les-troncs

    Les reporters de Tv-Lux également, sont venus faire un reportage (Nassogne. Des habitants outrés par l’élagage de tilleuls) que vous retrouverez en cliquant ici : https://www.tvlux.be/video/info/nassogne-des-habitants-outres-par-l-elagage-de-tilleuls_31538.html

    Et, pour terminer, un lecteur m’a envoyé un lien vers un article du Sillon Belge daté du 8 juin 2018, qui titre « Taille des haies et arbres : interdite du 1er avril au 31 juillet »

    Il dit ceci :

    « Sur proposition du ministre wallon de l’Agriculture, René Collin, le gouvernement wallon a entériné l’allongement de la période au cours de laquelle il est interdit pour les agriculteurs de tailler des haies et des arbres.

    Initialement en application du 15 avril au 30 juin, cette période s’étend désormais du 1er avril au 31 juillet.

    Cet allongement fait suite à une recommandation de la Commission européenne qui suggère de favoriser plus efficacement la reproduction et la nidification de certains oiseaux en Wallonie. En effet, la période d’interdiction prévue actuellement est au cœur de la période de reproduction des oiseaux nichant dans les haies, ce qui ne permet pas de protéger une part suffisante de ceux-ci.

    “Ce changement atteste du rôle prépondérant que remplissent les agriculteurs dans la sauvegarde et la protection de la biodiversité”, estime René Collin.

    Pour rappel, le ministre a également dévoilé, début juin, l’appel à projets “Challenge 110 km haies” visant à inciter les agriculteurs planter davantage de haies dans leur bâti agricole pour bénéficier des avantages de cette structure naturelle (lire Le Sillon Belge du 8 juin). »

    La coupe de la rue des Tilleuils serait donc illégale ?

    Retrouvez l’article en cliquant ci-après : https://www.sillonbelge.be/2637/article/2018-06-08/taille-des-haies-et-arbres-interdite-du-1er-avril-au-31-juillet

  • Pin it!

    À propos de la captation des réunions du conseil Communal

    2019-04-06_111220.jpg

    Dans son édition d’hier vendredi 5 avril 2019, l’Avenir du Luxembourg, en pages nationales, revenait sur la captation de la réunion du conseil communal du mois de février.

    Ils expliquent que, même si la vidéo passe très mal auprès de certains élus locaux, c’est un droit inscrit dans la constitution.

    Ils ont interrogé Benjamin Biard, chercheur au Crisp (Centre de recherche et d’information sociopolitiques) qui dit ceci : « L’article 162 alinéa 4 de la Constitution aborde, précisément, la publicité des séances des conseils provinciaux et communaux dans les limites établies par la loi. En vertu de cette disposition, le citoyen a donc le droit d’enregistrer et de diffuser les images des échanges au sein du conseil communal, y compris sur les réseaux sociaux. “Le droit des citoyens est consacré dans la Constitution, qui est le texte le plus important dans la hiérarchie des normes.”

    La liberté d’action du citoyen est néanmoins encadrée par les modalités d’application de la loi, définies par le CDLD. Un exemple : les images de la personne filmée ou photographiée ne peuvent, en aucun cas, être dénigrantes ou diffamatoires. En outre, la prise de sons ou d’images ne peut pas nuire à la tenue du conseil communal. “L’article L1122-25 du Code de la démocratie locale permet, notamment, au président d’assemblée d’expulser une personne en cas de trouble à l’ordre public. Cette disposition peut tout à fait s’appliquer aux enregistrements”, dit-il encore.

    Et ils clôturent leur article en disant :
    En clair : le citoyen a parfaitement le droit de filmer une séance du conseil communal et d’en partager les images sur les réseaux sociaux. “La règle, c’est l’autorisation, mais avec certaines limites, dont le trouble à l’ordre public, conclut le chercheur. En cas de non-respect de ces normes, le citoyen s’expose à des sanctions.”

    Retrouvez ci-après le lien vers cet article : https://www.lavenir.net/cnt/dmf20190404_01318759/filmer-le-conseil-communal-oui-mais

    Subissant une nouvelle opération début mai, je ne pourrai sans doute pas filmer le prochain conseil, mais je prête bien volontiers mon matériel à qui voudrait s'en charger.

  • Pin it!

    À propos du massacre à la tronçonneuse de la rue des Tilleuls à Nassogne

    24445150.jpg

    Plusieurs personnes m’ont contacté pour savoir qui avait pris la décision de pratiquer de la sorte.

    D’après les renseignements recueillis, c’est le Collège Échevinal qui a émis un AVIS FAVORABLE sur la modification des couronnes des tilleuls et le raccourcissement de la cime à ± 4,50 m de hauteur sous les fils électriques.

    Contrairement à l’article initial, le Conseil Communal n’a donc pas eu son mot à dire.

    Pour rappel, le Collège Échevinal de Nassogne est composé de :

    M. Marc QUIRYNEN +32 (0) 84 21 14 32 +32 (0) 498 36 48 14 marc.quirynen@hotmail.com (c’est bien son adresse email privée qui est renseignée sur le site internet de la Commune)
    M. André BLAISE +32 (0) 84 21 05 49 +32 (0) 478 88 33 45 blaisean@msn.com
    M. Marcel DAVID +32 (0) 84 34 44 53 +32 (0) 479 22 52 56 davidmarcel@skynet.be
    M. José DOCK +32 (0) 84 22 23 47 +32 (0) 476 27 29 05 jose.dock @gmail.com
    Mme Marie-Alice PEKEL +32 (0) 84 34 43 34 +32 (0) 471 95 29 62 fb778101@skynet.be
    Mme Florence ARRESTIER +32 (0) 84 21 42 14 +32 (0) 472 62 11 57 flo.arrestier@hotmail.com

    Vous savez donc qui contacter pour donner vos remarques éventuelles.

  • Pin it!

    Nassogne : massacre à la tronçonneuse

    Il ne se passe plus une semaine que la commune de Nassogne soit critiquée par les citoyens.  La dernière en date, c'est le massacre à la tronçonneuse de la Rue des Tilleuls, à Nassogne.

    6C02C021E28E435394C161C97DCAF600.jpg

    Olivier Embise travaille au CRIE du Fourneau Saint Michel

    Voilà ce qu'il dit :

    Bonjour à toutes et tous, 

    Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, la commune de Nassogne a procédé à l'étêtage de tous les arbres de "la rue des tilleuls". Un véritable carnage à de nombreux égards. Et dire que Nassogne est une commune MAYA...

    Ci-dessous, vous trouverez un courrier que j'ai envoyé hier aux responsables communaux ainsi qu'aux membres du PCDN. En bonus, une photo de l'intervention.

    Si le sujet vous touche, n'hésitez pas à vous manifester auprès des autorités. Leurs adresses mail se trouvent ici (collège) et (conseil).

    En espérant qu'un jour, on comprenne que la nature n'est pas un objet jetable.

    Bonne journée,

    Olivier

    ------------

    Chers responsables communaux,

    Chers membres du PCDN,

    Mesdames, Messieurs,

    Bonjour, 

    Je vous contacte concernant les travaux réalisés à partir du 2 avril à la rue des tilleuls, à Nassogne. Je suis profondément attristé par les mutilations effectuées sur ces arbres remarquables ; les troncs sont réduits à leur plus simple expression. Je ne suis pas contre une taille des arbres lorsque cela s'avère nécessaire, raisonnable et qu'elle est réalisée à la bonne saison. Dans le cas qui nous concerne, aucun de ces points n'a été respecté.

    • nécessaire> Je comprends que l'importante masse de feuilles mortes et de fleurs séchées puisse être gênante pour les habitants directs et que la voirie puisse être glissante quelques jours d'automne. Mais si tous les arbres qui perdent leurs feuilles doivent être ainsi traités, il n'en restera guère. Un ramassage aurait-il été très compliqué à mettre en oeuvre ? Cette biomasse (feuilles et fleurs) est par ailleurs un excellent matériau pour réaliser du mulching ou un compost de qualité. Plutôt qu'un problème, il est possible d'imaginer des solutions positives. Il y aura toujours des "bonnes" raisons pour couper/tailler drastiquement des arbres. Du reste, il me semble qu'il y a bien d'autres problèmes sécuritaires sur la commune qui méritent une attention particulière (sécurité des piétons et des cyclistes, notamment).
    • raisonnable> Étêter un arbre est une aberration ; c'est prouvé scientifiquement depuis plus de 10 ans. Le livre "L'arbre, un être vivant", édité aux éditions Weyrich explique cela de long en large. Toutes les communes en ont reçu un exemplaire. La Wallonie a également édité plusieurs brochures sur le sujet, dont celles-ci : "Préserver les arbres - recommandations pour éviter les dégâts aux arbres" ou Protégeons nos arbres (voir page 10). De telles pratiques engendrent un stress phénoménal qui va nécessiter une débauche d'énergie incroyable pour que l'arbre puisse survivre, dans un état affaiblissement avancé. Une multitude de rejets vigoureux issus de bourgeons dormants vont probablement voir le jour, donnant à l'arbre une allure de hérisson. Ces centaines de rejets vont produire une abondante masse de feuilles qui auront d'ailleurs une taille supérieure. Le problème initial - les feuilles mortes - ne sera donc a terme pas résolu. Des interventions futures et coûteuses devront être réalisées afin d'espérer maîtriser la situation. Par ailleurs, l'arbre va tenter de recouvrir ses blessures, mais vu leur diamètre important, beaucoup de cavités verront le jour, laissant pénétrer la pourriture au cœur de l'arbre. D'après un élagueur que j'ai contacté, il est habituel que dans ce cas de figure, la première chute de tronc ou de charpentière apparaisse au bout de 15 à 20 ans. Le schéma classique est alors un abattage généralisé pour des mesures liées à la sécurité routière. C'est ce qui s'est notamment passé à Marche avec une allée de marronniers. Bref, la vie de ces arbres est mise en péril alors qu'ils auraient pu vivre encore des centaines d'années.
    • à la bonne saison> Le 2 avril, les arbres sont en pleine montée de sève et les oiseaux commencent à nicher. En Région bruxelloise, il est interdit de couper des arbres et de les élaguer avec des engins motorisés entre le 1er avril et le 15 août. Dans le cas qui nous occupe, les règles prévues ont très probablement été respectées, mais à mon sens, elles ne justifient pas tout.

    Sincèrement, je ne comprends pas de tels agissements. D'un côté, la commune fait preuve de bonne volonté pour planter des haies, des fruitiers, placer des nichoirs, mettre en place un PCDN qui mobilise des bénévoles notamment pour protéger des arbres remarquables et de l'autre, elle taille des haies en période de nidification, elle écorce des dizaines d'arbres le long des routes, elle abat un vieux poirier qui ne gênait personne et elle mutile toute une allée de tilleuls. Je sais que certaines mesures sont en route pour solutionner certains problèmes et c'est très positif. Mais plutôt que de réagir a posteriori, pourquoi ne pas faire les choses dans l'ordre? Des structures existent et il y a bon nombre de personnes compétentes sur la commune pour remettre des avis pertinents et trouver des solutions durables.

    Quelle cohérence y a-t-il entre mettre un arbre à l'honneur en donnant son nom à une rue et en même temps ne pas tolérer qu'il perde des feuilles et sortir les grands moyens en guise de solution?

    Outre les aspects biologiques et esthétiques, c'est le patrimoine qui est touché.

    Pour terminer ce plaidoyer, certes "à chaud", je vous invite à lire cette citation de Hermann Hesse:
    "La Nature et Tout ce qui grandit, 
    La Paix et Tout ce qui s'épanouit,
    Tout ce qui fait la Beauté du Monde est fruit de Patience, 
    Demande du Temps,
    Demande du Silence, 
    Demande de la Confiance." 

    Merci de m'avoir lu. 

    En espérant que la "rue des tilleuls" perdure dans le temps et que de telles actions ne se reproduisent plus, je vous souhaite une bonne journée et reste à votre disposition pour des discussions constructives.

    Bien à vous,

    Olivier Embise

    N'hésitez pas, comme lui, à envoyer un email à la commune (voir les liens ci-dessus) pour montrer votre mécontentement.

    Josianne Baudrux, de Grune a déjà fait le pas et a envoyé ce message :

    Lire la suite

  • Pin it!

    Captation vidéo du conseil communal de Nassogne du 1er avril 2019

    nassogne.jpg

    Voici la vidéo (ou du moins une grosse partie) de la Réunion du Conseil Communal de Nassogne qui a eu lieu le 1er avril 2019 à 19h30 (Ce n'est pas un poisson)

    C'était une première expérience qui, je l'espère sera suivie d'autres.  Marc Quirynen m'avait juste demandé de ne pas filmer le point 2 et je l'ai respecté.

    Par contre, ma batterie s'est déchargée plus vite que prévu, j'ai donc une coupure dans la retransmission et l'image n'est pas parfaite.  Cela n'arrivera plus, j'utiliserai une autre caméra.

    Veuillez donc pardonner ces petites imperfections.  Si vous avez des remarques, n'hésitez pas à m'en faire part.

    Voilà les différents points abordés et le timing où vous pouvez les retrouver :

    01:01 1. Règlement d’ordre intérieur Adaptation
    22:27 3. Marché de service pour la désignation d’un notaire chargé de l’estimation de la valeur vénale et de la vente de l’ancienne maison communale sise Rue des Alliés 41 à Forrières
    29:18 4. Engagements d’ouvriers permanents contractuels Décision, fixation des conditions de recrutement, de la description de fonction et de la procédure de recrutement
    39:34 5. Modification des statuts administratifs du personnel communal.
    41:58 6. Comité de concertation Commune/CPAS : Règlement d’ordre intérieur
    43:09 7. CPAS : Règlement d’Ordre Intérieur du Comité de Concertation Commune/CPAS
    44:10 8. CPAS : Modifications des statuts administratifs du personnel du centre
    45:50 9. CPAS : Modification du Règlement de travail
    46:22 10. Adhésion au marché de collecte en porte à porte des déchets ménagers et assimilés 2020-2023 — AIVE
    52:04 11. Représentants communaux au sein des intercommunales et des autres organismes : désignation
    Manquant 12. Composition du Comité du mérite sportif : modifications
    Manquant 13. Déclassement d’un véhicule usagé et accidenté
    55:33 14 Communications