Real Time Web Analytics

Administration communale - Page 4

  • Pin it!

    Tous les bois scolytés de la Commune de Nassogne

    Untitled_Panorama1.png

    Si l'on parle beaucoup pour l'instant de la peste porcine, il y a aussi le problème des bois scolytés. Un bois scolyté se vend évidemment à un prix bien inférieur à un bois sain et on en retrouve de plus en plus dans nos forêts.

    Gembloux Agro Bio Tech (vous vous souvenez, ceux qui avaient rédigé le fameux rapport pour estimer la valeur des bois de Nassogne lors de l'épisode Nassonia) a mis en ligne une carte de tous les épicéas scolytés ou dépérissants.

    C'est ce que vous voyez ci-dessus.  Vous pouvez également la découvrir et zoomer dessus en cliquant ici

    Ils expliquent que les points apparaissant dans cette couche cartographique localisent des arbres potentiellement touchés par des scolytes ou présentant un dépérissement ayant une autre origine.

    Les modalités de production de cette couche cartographique peuvent cependant induire la présence de faux positifs, c’est-à-dire des points qui correspondent à des arbres qui ne sont ni scolytés ni dépérissants. Les principaux cas de faux positifs qui peuvent être rencontrés sont :

    • des coupes rases très récentes (postérieures à juillet 2018)
    • des arbres feuillus ou des mélèzes isolés ou en petits groupes au sein de peuplements d’épicéas

    En avaient-ils tenu compte lors de leur estimation de janvier 2017 ?

     

  • Pin it!

    Vente impressionnante au parc à grumes de Mochamps

    53567285_1185243928311404_9061557838307917824_n.jpg

    Vente impressionnante au parc à grumes de Mochamps. Un exemple : Quatre beaux chênes des forêts de Saint-Hubert ont été vendus au parc à grumes de Mochamps, soit 24872 € de rentrées pour les caisses communales.

    Retrouvez l'article à propos de cette vente sur le Blog de Saint-Hubert en cliquant ici.

    A ce propos, un lecteur m'écrit ceci :

    Hier, vendredi 1/3 Pro Silva organisait une visite guidée du parc à grumes de Mochamps. Je vous conseille à tous de le visiter sans tarder, c’est impressionnant de voir quels beaux bois les forêts wallonnes peuvent produire.

    Il s’agit donc de grumes (troncs jusqu’à la première grosse branche), donc le meilleur de l’arbre, vendus il y a quelques jours, en attente d’enlèvement. Les prix sont impressionnants pour les chênes, vendus jusqu’à plus de 2000 €/m3, ce qui donnait à la meilleure grume un prix total de plus de 17 000 € !! Les participants n’en revenaient pas, en comparant cela à ce que les ventes communales et privées pouvaient réaliser.

    Le guide était François Dewez, l’ancien ingénieur responsable du DNF de Nassogne. Voyant toutes les communes présentes comme Tenneville et Rochefort à proposer des bois, je lui demandais comment la commune de Nassogne n’avait pas présenté ses meilleurs bois (et il y en a !) ; il m’a répondu que la commune (le bourgmestre) craignait que les acheteurs traditionnels lui reprochent de dévaloriser les coupes de la vente publique annuelle. Cela représente un manque à gagner évident pour la commune. Entièrement responsable !

    En rapport évident avec le refus de considérer l’opportunité Nassonia.

    Cherchez l'erreur !

  • Pin it!

    Simulation sur photos des éoliennes de Bande.

    Ce mercredi 06-02-2019 à 20h00,au conseil communal à Nassogne, un projet d'implantation de 7 éoliennes à Bande - limite territoriale avec Marche-en-Famenne a été discuté.

    Après avoir entendu un représentant de la société Vortex, à l'unanimité, les conseillers communaux ont simplement décidé de poursuivre l'étude du projet de convention relative à la concession d'un droit de superficie et de le soumettre à à un conseil juridique. Le dossier reviendra au Conseil Communal plus tard.

    Un opposant à ce projet a fait une simulation des éoliennes sur des photos de l'endroit, voilà ses explications :

    "Afin de concrétiser le projet "éoliennes" pour l'implantation à Bande (Pt Zéro), voici des simulations. Les dessins ont été réalisés à l'échelle (je fais mon possible avec une latte et un crayon) en prenant la hauteur des arbres (25 m) du site comme référence. Pour rappel, il s'agit de construire 7 éoliennes d'une hauteur de 200 m comme l'a indiqué le délégué de la société Vortex lors du conseil communal du mercredi 06 février 2019."

    52513923_185166975777088_5124167997291757568_o.jpg

    51710844_185166909110428_5794132811854118912_o.jpg

    51682630_185167005777085_6464002389811658752_o.jpg

  • Pin it!

    La dernière réunion du Conseil Communal de Nassogne a été filmée.

    nassogne_logo.jpg

    Mercredi 6 février à 20 heures avait lieu une réunion du Conseil Communal. Un des membres du public a entrepris de le filmer, comme l’autorise le règlement d’ordre intérieur :

    2019-02-08_145844.jpg

    Je ne savais malheureusement pas assister à ce conseil, mais comme vous le verrez sur la première vidéo ci-dessous, le point est passé en priorité à l’ordre du jour. Un vote a eu lieu… et le président (Marc Quirynen) a d’abord dit que ce point n’avait pas été accepté. Peu après, Charline Kinet a fait remarquer que le comptage avait été mal réalisé. En effet, il y avait 9 voix pour, 6 voix contre et une abstention (un membre du Conseil Communal était absent). L’enregistrement pouvait donc continuer.

    Lire la suite

  • Pin it!

    Intervention du groupe DcM au conseil communal de ce 22 décembre à propos des élevages industriels.

    dcm.jpg

    Question d’actualité déposée au Conseil communal de Nassogne le 22 décembre 2018.

    Mesdames, Messieurs les conseillers communaux,

    Nous débutons une nouvelle législature et voilà déjà deux projets d’extension de poulaillers industriels qui se présentent. C’est bien d’industrie dont nous parlons ici, car si ces projets sont acceptés, nous totaliserons sur la commune une production d’environ 2 305 000 mille poulets de chair soit 421 par habitant.... 

    Vu les programmes électoraux de l’ensemble des groupes politiques ici présents en matière d’agriculture qui ne sont rencontrés en aucune manière par ces projets,

    Vu la conscientisation citoyenne à Bruxelles le 2 décembre dernier (75 000 personnes dans les rues pour réclamer des actions pour le climat),

    Vu les nouvelles alarmes sur les dégâts environnementaux dus aux excès d’azote dans nos sols et aux excès de nitrate dans nos eaux (sans compter pour Nassogne les effets de la grande sécheresse de cette année combinée aux sécheresses des années précédentes),

    Vu les conséquences sur notre santé des antibiotiques dans la viande, les sols et les eaux ainsi que des particules fines dans l’air que nous respirons,

    Il est grand temps que la commune de Nassogne prenne ses responsabilités aujourd’hui et pour les années à venir, pour ses citoyens, leurs enfants et petits enfants.

    L’octroi des permis pour ces élevages industriels est octroyé par la Région wallonne, mais la commune de Nassogne donne un avis préalable et a donc tout son rôle à jouer.

    Nous disposons donc de deux moyens d’agir :

    1. Au niveau communal : le groupe DCM vous demande de remettre une appréciation négative sur ces projets. Même s’ils n’enfreignent pas les conditions d’octroi, ce qui est bien sûr à vérifier préalablement, la commune peut émettre un avis d’opportunité lié au grand nombre d’élevages déjà présents sur la commune.

    En effet, d’une part, la saturation de nos terres en nitrates doit être proche, sinon déjà atteinte, et d’autre part, remettre un avis positif ne fera que renforcer l’appel d’air vers notre commune déjà largement impactée par ces élevages.

    C’est un vrai choix politique que nous avons tous à poser collectivement.

    1. Au niveau régional : ce lundi 17 décembre, Hélène Ryckmans a déposé une question relative à l’implantation de ces élevages au Ministre René Collin et Philippe Henry en a déposé une au Ministre Di Antonio quant à l’impact des rejets d’ammoniaque de ce type d’élevage.

    Cliquez ici pour les revoir.

    La réponse du Ministre Collin nous est déjà parvenue et stipule entre autres que l’intention du gouvernement wallon en matière d’élevage avicole est que 90 % des installations soient en bio ou en qualité différenciée.

    C’est une alternative à proposer aux éleveurs concernés. D’autres agriculteurs de la commune ont fait le pas dans ce sens.

    Nous proposons au conseil de soutenir ces 2 interpellations et de demander au collège d’adresser un courrier aux ministres compétents pour leur demander de se positionner contre ces élevages et d’agir afin d’en limiter la prolifération à l’avenir. 

    Nous proposons également que le conseil communal s’attelle à un véritable travail de fond quant à l’avenir de l’agriculture dans notre commune.

    Devoir se reposer les mêmes questions chaque fois qu’un projet d’élevage intensif arrive dans la commune n’est pas une option d’avenir, n’est tout simplement plus acceptable.

    Nous proposons la mise en place d’une commission agriculture dans laquelle chaque groupe politique serait représenté ainsi que les citoyens de Nassogne qui le souhaitent.

    Cette commission aurait pour rôle de développer, avec les agriculteurs de la commune, des filières bios et qualitatives, de mettre en place des circuits courts de commercialisation et toute autre initiative susceptible de mettre (enfin) notre commune sur une trajectoire à valeur ajoutée environnementale, mais aussi d’économie locale.

    Le groupe Écolo avait déposé une motion en ce sens voici deux ans.

    Nous sommes persuadées que l’élevage industriel aboutira rapidement dans une impasse au vu des évolutions du marché mondial et des nécessaires changements de comportement pour sauver la planète.

    Il ne s’agit donc pas ici d’un plaidoyer contre les agriculteurs, mais contre une agriculture qui ne fait plus sens.

    Nous souhaitons que chaque membre du conseil puisse s’exprimer au sujet de notre interpellation et de ce qu’il attend du collège communal dans le cadre de ces projets d’élevage industriel.

    En vous remerciant pour votre attention,

    Charline Kinet

    Conseillère DCM

    (NDLR : C’est signé uniquement de Charline Kinet parce que Véronique Burnotte a souhaité se distancier du groupe DcM et siégera à présent comme indépendante, nous y reviendrons dans un autre article) .

  • Pin it!

    Nassogne : conseil communal ce samedi 22 décembre à 9h45.

    nassogne.jpg

    Conseil communal à Nassogne ce samedi 22 décembre à 9h45.  Il sera précédé à 9h00 d'une réunion conjointe Conseil communal - Conseillers de l'Action sociale.