Real Time Web Analytics
Pin it!

Vente impressionnante au parc à grumes de Mochamps

53567285_1185243928311404_9061557838307917824_n.jpg

Vente impressionnante au parc à grumes de Mochamps. Un exemple : Quatre beaux chênes des forêts de Saint-Hubert ont été vendus au parc à grumes de Mochamps, soit 24872 € de rentrées pour les caisses communales.

Retrouvez l'article à propos de cette vente sur le Blog de Saint-Hubert en cliquant ici.

A ce propos, un lecteur m'écrit ceci :

Hier, vendredi 1/3 Pro Silva organisait une visite guidée du parc à grumes de Mochamps. Je vous conseille à tous de le visiter sans tarder, c’est impressionnant de voir quels beaux bois les forêts wallonnes peuvent produire.

Il s’agit donc de grumes (troncs jusqu’à la première grosse branche), donc le meilleur de l’arbre, vendus il y a quelques jours, en attente d’enlèvement. Les prix sont impressionnants pour les chênes, vendus jusqu’à plus de 2000 €/m3, ce qui donnait à la meilleure grume un prix total de plus de 17 000 € !! Les participants n’en revenaient pas, en comparant cela à ce que les ventes communales et privées pouvaient réaliser.

Le guide était François Dewez, l’ancien ingénieur responsable du DNF de Nassogne. Voyant toutes les communes présentes comme Tenneville et Rochefort à proposer des bois, je lui demandais comment la commune de Nassogne n’avait pas présenté ses meilleurs bois (et il y en a !) ; il m’a répondu que la commune (le bourgmestre) craignait que les acheteurs traditionnels lui reprochent de dévaloriser les coupes de la vente publique annuelle. Cela représente un manque à gagner évident pour la commune. Entièrement responsable !

En rapport évident avec le refus de considérer l’opportunité Nassonia.

Cherchez l'erreur !

Commentaires

  • serait-ce là une des raisons du refus de Nassonia ?

Les commentaires sont fermés.