Real Time Web Analytics
Pin it!

Simulation sur photos des éoliennes de Bande.

Ce mercredi 06-02-2019 à 20h00,au conseil communal à Nassogne, un projet d'implantation de 7 éoliennes à Bande - limite territoriale avec Marche-en-Famenne a été discuté.

Après avoir entendu un représentant de la société Vortex, à l'unanimité, les conseillers communaux ont simplement décidé de poursuivre l'étude du projet de convention relative à la concession d'un droit de superficie et de le soumettre à à un conseil juridique. Le dossier reviendra au Conseil Communal plus tard.

Un opposant à ce projet a fait une simulation des éoliennes sur des photos de l'endroit, voilà ses explications :

"Afin de concrétiser le projet "éoliennes" pour l'implantation à Bande (Pt Zéro), voici des simulations. Les dessins ont été réalisés à l'échelle (je fais mon possible avec une latte et un crayon) en prenant la hauteur des arbres (25 m) du site comme référence. Pour rappel, il s'agit de construire 7 éoliennes d'une hauteur de 200 m comme l'a indiqué le délégué de la société Vortex lors du conseil communal du mercredi 06 février 2019."

52513923_185166975777088_5124167997291757568_o.jpg

51710844_185166909110428_5794132811854118912_o.jpg

51682630_185167005777085_6464002389811658752_o.jpg

Commentaires

  • Sur base de la présentation , des commentaires de la dits Société Vortex , les Conseillers communaux se prononcent pour la poursuite de l'étude du projet. Sans mettre à mal la décision des Conseillers , n'ayant pas entendu les arguments de Vortex, je pense que ce projet, qui est défendable, doit faire preuve de plus de transparence. Le Citoyen à le droit de savoir les tenants et les aboutissants. L' Éligibilité ne donne pas aux mandataires le plein pouvoir de décision. Merci d'en tenir compte.

  • Bravo pour ce souhait de transparence, d'il y a bientôt six mois.

    Précisément question transparence : sait-on où nous en sommes, quant au conseil juridique dont la demande a été décidée à l'unanimité des conseillers , il y a SIX MOIS ?

    Qu'en disent ton ou tes élus, Mami ?

    Cordialement,
    Manu

  • Tu résumes parfaitement ma pensée, Mami

  • Décision à réfléchir mûrement avec l'éclairage de vrais ingénieurs distants des lobbys car l'installation de ces gigantesques moulins est irréversible et n'est pas dépourvue de nuisances diverses. D'autant plus que cette énergie dite verte (et qui ne l'est pas vraiment) est controversée et implique la remise en route de centrales au gaz pour pallier à leur intermittence. J'appelle cela une aberration écologique. Qu'en pensent les citoyens qui devront les supporter dans leur environnement ? qu'en penses l'avifaune ? qu'en pensent les sols agricoles ou forestiers ? qu'en pensent nos paysages champêtres ? qu'en penseront les générations futures ?

  • Bravo Josiane.

    Mais pour ta question:

    "Qu'en pensent les citoyens qui devront les supporter dans leur environnement ? "

    on sait tous qu'il peuvent penser ce qu'ils veulent, ils n'ont rien à dire.

    Même en votant pour nos conseillers communaux : aucun n'avait de tels projet dans leur programme.

    C'est pas beau, ça ?

  • Je suis scandalisée !!! Comment une commune peut elle decider de massacrer ce paysage unique et ne pas tenir compte du mouvement citoyen qui s'est déjà battu 2x pour préserver son patrimoine rural??
    Je suis consciente qu'il faille passer à l'energie verte mais egalement persuadée qu 'il existe des lieux où les nuisances visuelles seront moindres....d'autant que si ce projet est accepté, les eoliennes du Tiersain ( ou d'autres encore) pourraient revenir si on ne respecte pas l'interet paysager qui etait l'argument en leur defaveur....
    Voulez vous vraiment, et de façon irreversible, transformer cette vue en un paysage industriel???? Moi pas.

  • il y a de quoi être scandalisé. Partout où les habitants se sont insurgés et battus contre l'installation de ces moulins dans leurs lieux de vie, les promoteurs sont revenus à la charge pour avoir les citoyens à l'usure. Bande et Grune ne sont-elles pas sur des chemins migratoires ? on a encore vu passer des grues ce 15 février. Je persiste à dire que l'installation de ces géantes n'est pas la solution aux besoins énergétiques. Quand on les qualifie de "vertes" on passe naturellement sous silence l'énergie grise nécessaire à leur production (en priorité les tonnes de béton de leur socle) et les centrales au gaz ou au charbon en veille pour pallier à leurs intermittence, le saccage des terrains agricoles, des paysages, de la valeur des terrains et maisons avoisinants, des nuisances imposées aux habitants, des dégâts sur l'avifaune, la liste est longue…. mais que pèsent l'avis les citoyens et l'environnement aux yeux de promoteurs ? On veut nous faire avaler que c'est la solution "verte" parce que la plupart des gens n'y connaissent rien. Creusons un peu chez les ingénieurs, interrogeons les habitants qui les subissent, exigeons un vrai business plan (amont, rentabilité dans la durée de vie, démantèlement, dépollution), on en reparlera différemment.

  • Votre très bonne question : "Comment une commune peut elle décider de massacrer ce paysage ?"

    Était-ce envisagé dans un seul des programmes électoraux, aux élections communale de Nassogne, d'octobre dernier ?

    Non. Dans ce cas, il n'y a même pas à ouvrir le dossier.

    Avec le brouillon de contrat soumis au Conseillers Communaux, on sait déjà que les tonnes de béton à enfouir dans le sol, pour y ancrer ces gigantesques "aérogénérateurs" (au doux nom d'"éoliennes"), resteront à charge de la Commune.

    Quel sera le coût de l'assainissement, à la fin du contrat ? On sait pas.

    Mais on nous répondra : "C'est toujours comme ça, avec les parcs éoliens".

    Bon, dans ce cas, fermons le dossier .

  • 1.500 tonnes de béton enfoui pour le socle d’une éolienne !! source Economie Matin
    http://www.economiematin.fr/news-eoliennes-beton-artificialisation-sol-biodiversite
    «En effet un socle d’éolienne terrestre est fabriqué en coulant dans le sol 1 500 tonnes de béton sur une armature composée d’un treillis de ferraille mise dans une cavité creusée par des bulldozers et des pelleteuses. Une telle quantité de béton armé est nécessaire pour la « fixer » car elle peut maintenant culminer en bout de pales à 235 mètre de haut et supporter une nacelle de plus de 70 tonnes. »
    Vitesse en bout de pales : 200 à 300 km/heure. Comment les oiseaux qui s’aventurent pour leur malheur, près des éoliennes pourraient-ils échapper ?? Tout le monde s’en fout ??

  • Le GIEC ( = "Groupe d'experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat" ) est LE responsable mondial de la panique climatique , des Cob 21 et autres, inspirant nos "Marches des Jeunes pour la Planète", les programmes gouvernementaux, etc...

    Quelle est sa solution , à ce GIEC , face à cette panique ?

    À bien lire sur nos écrans :

    https://www.contrepoints.org/2018/10/16/327800-le-giec-persiste-et-signe-le-nucleaire-est-lavenir-de-lhumanite.

    Qu'est-ce que Nassogne viendrait faire là-dedans , avec un Parc d'aérogénérateurs ( = "éoliennes") au Zéro à Bande, au voisinage immédiat de Marche-en-Famenne (Roy, Lignières...) ?

    Et où que ce soit, d'ailleurs .

  • Savoir pour ne pas se faire avoir. Une petite video ?

    En voici un large choix, y compris un peu d'humour , aidant à rester courtois.

    http://fr.friends-against-wind.org/

    Ce que VORTEX est venu proposer aux Conseillers Communaux de Nassogne, mérite l'effort de s'informer , et cela au maximum de nos possibilités, tant eux que nos concitoyens.

    Car son projet, aux sommets du Zéro à Bande, en bordure de Marche en-Famenne (Roy et Lignières) est - sans possibilité sérieuse de contestation, - une RÉELLE MENACE

    * pour NOS PAYSAGES, à des kms à la ronde; des AÉROGÉNÉRATEURS (= "éoliennes", en termes bisounours) DE +/- 200 MÈTRES DE HAUTEUR, jusqu'où cela se verrait-il, dans nos régions doucement vallonnées ?

    Nos conseillers communaux doivent normalement le savoir. Il suffit donc de leur demander.

    Quant à "La Maison du Tourisme de Marche & Nassogne", elle en pense quoi ? Car bye bye nos charmantes promenades pédestres et balisées .

    Les amateurs de grande nature irons donc ailleurs; comme Nassonia probablement ?

    ** LA SANTÉ ET LA TRANQUILLITÉ DES HABITANTS, dont beaucoup A MOINS D'1 KM 50 (et même bon nombre à +/- 800 MÈTRES )

    Alors que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise une distance de . . . 3 km

    Et que l’Angleterre impose en termes de législation, une corrélation entre hauteur et distance :

    Si Hauteur > 50m = 1 km
    Si Hauteur > 100m = 1.5 km
    Si Hauteur > 150m = 2 km
    Si Hauteur > 200m = 3 km

    Avec tout cela, le dossier ne devrait-il pas être bouclé, en moins de 2 ?

    Tant de choses inquiétantes sont déjà communiquées, en commentaires précédents.

  • Facile de polluer visuellement la commune voisine !

  • Entre Communes : Bisbrouille , ou entente ?

    On n'entend rien.

  • BiISBROUILLE ? Ou ENTENTE , entre Communes voisines, Nassogne et Marche en Famenne, ayant une seule et même "Maison du Tourisme de Marche & Nassogne"
    Place de l’Étang, 15
    6900 Marche-en-Famenne
    Tél : +32(0)84 34 53 27
    Fax : +32(0)84 34 53 28
    Courriel : infotourisme@marche.be

  • Voici un projet qui tombe comme par hasard juste après les élections de 2018. Je pense que les habitants de Bande doivent être parfaitement informés sur ce projet. Respect des normes d'éloignement des habitations en fonction, entre autres, de la hauteur totale des éoliennes. Normes auditives, impact environnemental, ... Bref, de la transparence... J'espère avoir toutes ces informations dans ma boîte aux lettres avant qu'une décision soit prise...

  • Lors des enquêtes publiques préalables à la décision de la Région Wallonne de délivrer ou non le permis d'urbanisme d'un parc éolien, les citoyens disposent d'un délai d'UN MOIS pour introduire leurs réclamations.

    Le 06-02-2019 , les conseillers communaux de Nassogne, ont donc décidé , à l'unanimité, de soumettre ce projet VORTEX (éoliennes à Bande) à un conseil juridique.

    Où en est-ce , après SIX MOIS ?

Les commentaires sont fermés.