Un nouveau livre cosigné Philippe Moes

Au-coeur-des-couleurs-web-500x500.jpg

Découvrir un tout nouveau livre de chez Weyrich, c’est comme fêter Noël avant l’heure ! Comme on déballerait un cadeau, c’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que l’on se plonge dans les pages de ces beaux livres, toujours richement illustrés, dans lesquels on redécouvre les 1001 merveilles de nos contrées, cette nature — faune et flore — à la fois sauvage et poétique.

« Au cœur des couleurs », cosigné par le photographe Philippe Moës (Nassogne) et le peintre animalier Yves Fagnart, ne déroge pas à la règle.

2017-09-30_073444.jpg

Les deux auteurs, amis depuis des années, partagent au moins deux points communs : ce sont tous deux des hommes de terrain, mus par une approche naturaliste de leur art, et tous deux affectionnent les paysages animaliers, « ces scènes dans lesquelles le décor revêt au moins autant d’importance que l’animal lui-même », comme l’écrit Philippe Moës dans la préface de l’ouvrage.

2017-09-30_073507.jpg

Dans « Au cœur des couleurs », les deux hommes rivalisent d’inventivité et de talent pour nous montrer l’animal et la nature comme autant de tableaux colorés. À travers ces photos et ces aquarelles, on se plonge avec délectation dans ces ambiances pastel des paysages brumeux, où l’on devine ici un renard, là un cerf. On se prend à rêver dans le bleu de la nuit, dans lequel se découpent des silhouettes familières, mais dont on ne saurait dire, par exemple, s’il s’agit d’une cigogne ou d’un héron. On s’émerveille devant ces figures singulières qui émergent du blanc de l’hiver, le museau recouvert de poudreuse et le poil gelé, sangliers ou écureuils…

2017-09-30_073548.jpg

Ces nombreux tableaux composent un véritable feu d’artifice que l’on dirait tiré en pleine nature. Un livre « époustouflant de beauté », comme l’écrit Tanguy Dumortier, présentateur du Jardin Extraordinaire. Qui résume parfaitement l’ouvrage, aussi beau que passionnant, en une phrase : « ce n’est plus un livre, c’est une aventure ».

La Meuse Luxembourg du 30 septembre 2017 — R.G.

Les commentaires sont fermés.