Real Time Web Analytics
Pin it!

Dernières nouvelles de Crêtes de Saint-Monon

Le comité des parents de l'école libre de Nassogne m'a sympathiquement fait parvenir un petit commentaire et des photos de l'animation qu'ils ont fait ce 1er mai.  les Voici :

 

Les crêtes de Saint-Monon ont été avalées par 170 joggeurs

Invoqué comme protecteur des fermiers, des animaux de la ferme et des récoltes, Saint-Monon, du nom de ce moine écossais qui évangélisa Nassogne vers 1'an 600, serait-il aussi devenu le protecteur des joggeurs a Nassogne ?

 On pourait presque le croire, au vu du succès rencontré à l'occasion de la première édition des crêtes de Saint-Monon, organisée par l'école libre de Nassogne.

Travailler ou étudier non, mais courir oui, ainsi pourrait-on considérer la devise des quelques 170 joggeurs qui ont rallié les abords du hall omnisport local en ce 1" mai, jour de fête du travail. Un chiffre bien au-delà des espérances de l'équipe organisatrice emmenée par Raphaël Servais !

Place a dans un premier temps été faite aux plus jeunes. Ce sont pas moins de dix-neuf relais composés de trois enfants chacun qui ont foulé le sol nassognard. Sur un tracé de 700 m, chaque joggeur en herbe a parcouru la distance individuellement, avant de la boucler en équipe.

Les bambins ont ensuite cédé le relais à leurs aînés, au nombre de plus ou moins 110. Il était aux environs de 11 h lorsque ceux-ci se sont élancés sur 6 km ou 12 km, à 1'assaut des crêtes de Saint-Monon, sous un soleil aussi généreux que les participants (40 sur 6 km et 70 sur 12 km) dans l'eff0rt.

Et tant sur 6 km que sur 12 km, les participants ont dégusté ! Le cadre champêtre, forestier et idyllique caractéristique de Nassogne et ses alentours bien sûr, mais aussi la longue remontée vers Nassogne après — sans quoi les crêtes auraient mal porté leur nom — après la longue descente vers Forrières.

Sur 12 km, c’est André Molitor qui a franchi le premier la ligne d’arrivée en 45 minutes et des poussières, devant Jérémy Demars. Et sur 6 km, la victoire est revenue à Edwin Vandervorst. Et devinez ce qu’ils ont gagné ? Un assortiment de bières brassées à la brasserie Saint-Monon à Ambly, à quelques encablures de Nassogne ! Quoi de plus normal !

Raphaël Servais et son équipe de bénévoles ont également pu compter sur le ô combien précieux soutien des organisateurs du challenge Famenne-Ardenne, qui ont assuré tant la partie inscriptions que chronométrage. Et ont d’ailleurs remercié ces dames d’un charmant bouquet de muguet.

L’école libre de Nassogne vous fixe d’ores et déjà rendez-vous en 2014 à la même période pour une deuxième édition des crêtes de Saint-Monon. Des crêtes qui pourraient avoir déjà encore un peu plus fleuri d’ici là, avec, sait-on jamais, justement une place dans un challenge.

Cliquez sur la photo ci-après pour accéder à l'album.

DSC_0551.jpg

Cliquez ici pour revoir les classements.

Les commentaires sont fermés.