Real Time Web Analytics
Pin it!

Sondage : Pour ou contre les éoliennes entre Nassogne et Grune ?

eoliennes.jpgDans une note précédente (cliquez ici pour la revoir), je vous ai parlé du démarrage d'une enquête "Commodo - Incommodo" relative à la construction de cinq éoliennes au lieu dit "Tiersain", entre Nassogne et Grune.

Qu'en pensez-vous ?  Etes-vous "pour" ou contre" ?  Donnez votre réponse ci-après.

Autres notes à propos des éoliennes :

Une pétition a été démarrée contre les éoliennes de Grune/Nassogne

Les éoliennes, des tueuses d'oiseaux?

Sondage : Pour ou contre les éoliennes entre Nassogne et Grune ?

Bientôt des éoliennes entre Grune et Nassogne ?

2013-04-30_065413.jpg

Commentaires

  • Hello,
    Réveillez-vous... n'importe quoi de venir installer de tels engins dans un paysage aussi magnifique.. Allez au parc à conteneurs de Nassogne, tournez la tête vers le Nord-Est... et ouvrez grand les yeux !!! Venir gâcher cet horizon... Sans compter la réalité d'hier, pas un mot lors des élections d'octobre 2012; ce dossier refait surface par "on ne sait quelle magie"... et pas un mot d'information en plus que ce qu'il ne faut...
    La réalité de ce jour; le prix de l'électricité est 2X + cher ici qu'à Bxl, le coût du tranport est effrayant... Les éoliennes annoncent un return pour la Cne de qques millirs d'euros et une quote-part au proprio du terrain pdt 20 ans ! MAIS rien pour le citoyen! Sinon des désagrément visuels, auditifs, environnementaux,... Bref, les habitants de la Commune sont otages de lobbying français !
    Les vents viennent de l'Ouest... espérons que les ventilateurs ne l'accélèrent pas !
    D.

  • On est réveillés et.........atterrés par une aussi lamentable nouvelle. Une grosse entreprise française va encore se mettre des lingots d'or en poche et ici en wallonie on baisse notre culotte pour les quelques miettes jetées à la tête du pouvoir communal. Tout cela emballé dans du beau papier vert-bio pour nous donner bonne conscience et nous faire croire que si on n'est pas pour le projet, on est pour le nucléaire. Raccourci réducteur,... Allez consulter le dossier à la Commune de Nassogne, premier étage, vous aurez un aperçu du coût du transport du cablage jusqu'à On, des sommes astronomiques nécessaires à la construction, aux dédommagements sans compter la destruction du paysage (qui est reconnu comme un point de vue remarquable en Wallonie), du bruit, des maux de tête, de notre facture qui va flamber parce qu'on devra "contribuer" encore plus......Bref !!!
    Il faut savoir que si nous laissons faire Grune,.....la porte est grande ouverte aux éoliennes d'Ambly (8), du Gerny (14), Lignières (4 à 5), On-Ambly-Hargimont (4),... sur des sites merveilleux à chaque fois. Gageons que nous serons assez conscient pour éviter un tel gâchis .....
    B.

  • Juste un petit commentaire pour rebondir sur sur les deux précédents.
    Nous essayons tous de valoriser nos biens en construisant de chouettes maisons, en respectant les normes urbanistiques , en rénovant d'anciens bâtiments typiques ou encore créant des gîtes qui favorisent le tourisme dans notre commune. Résultat...on voudrait implanter des éoliennes gigantesques qui non seulement produiront un courant cher qui viendra alourdir notre facture énergétique mais en plus assurera à terme une dévalorisation de nos maisons et terrains de 30%!
    Il est temps de se mobiliser et d'aider les citoyens à remplir et envoyer à la commune leur dossier.

  • L'implantation de 5 éoliennes hautes de 150 mètres entre Grune et Nassogne relève de l'inconscience. Un tel parc industriel va défigurer complètement un paysage remarquable et modifier le caractère de l'endroit.
    Si vous allez consulter le dossier à la Commune, ne vous fiez pas aux photos qui représentent le site "garni" des éoliennes. L'angle de vue et le cadrage sont tels qu'ils minimisent les nuisances visuelles.
    Oui aux énergies renouvelables mais pas à n'importe quel prix, en faisant fi de toutes les nuisances que les riverains vont devoir subir.

  • Je confirme le post précédent ou l'urbanisme de Nassogne vous impose jusqu'à la couleur des joints de briques en passant par la couleur de la brique elle-même, refuse un nivellement de terrain de 12 cms, considérant cela comme étant du remblais, Mais risque d'autoriser l'implantation de 5 mega éoliennes dont l'abbération écologique est prouvée, ceci dans un cadre à haute valeur paysagère (au lieu dit "tiersain") contre compensation financière du lobby Eolien en faisant fi des conséquences éventuelles sur la santé des riverains, et de l'équilibre de la Faune environnante

    Belle cohérence ne trouvez-vous pas ?

  • Bonjour à tous

    Tout ce problème sera résolu par l'implantation des éoliennes uniquement en mer. Il y a du vent pendant 365 jours par an et ça ne dérange absolument personne ... Seulement notre pomme, pardon, notre belle Wallonie est tellement pourrie qu'elle va tomber toute seule. Pensez à suivre l'évolution des budgets et tracez le chemin du profit.
    Dans les poches de qui vont les millions d'euros produits par l'éolien terrestre ? Comment cet argent arrose-t-il tous les acteurs de cette honteuse et terrifiante chaîne, des éminents actionnaires de la multi-nationale productrice d'énergie, des politiques qui retournent leur veste aussi vite qu'il le peuvent, au petit citoyen qui vend son patrimoine familial ??? Prenez le temps de penser, prenez cinq minutes sur votre temps et réfléchissez !!!
    Nous avons la PLUS BELLE devise au monde : "L'Union fait la Force", essayez d'en être de dignes protagonistes !
    NB : Et n'oubliez pas, les prochaines élections arrivent bientôt ...

  • Une énigme : développons notre carte des 23 promenades balisées "Au Pays de Nassogne", regardons où figure la zone d'implantation de ces 5 futurs "aérogénérateurs" .

    Tiens tiens, aucune promenade proposée, là.

    Comme c'est étrange ... Etait-ce déjà anticipé ?

  • http://www.youtube.com/watch?v=IJk22xlSP4c

  • Leçons utiles pour les communes qui sont menacées par des projets éoliens
    Les déboires du conseil communal de Bastogne sont des leçons utiles pour les communes qui sont menacées par des projets éoliens et doivent défendre leurs habitants. Extraits d’un journal de Bastogne (L’Avenir du vendredi 23 mars 2012, page 10).
    "Rétroacte : Le projet éolien de Bourcy a fait l’objet d’un permis le 4 mai 2009 et est entré en fonction en décembre 2010. « On était loin d’imaginer de tels désagréments et ces nuisances sonores, souligne le Bourgmestre Philippe Collard
    « Face à ce constat, la commune n’a pas vraiment le choix : il faut recourir à une conciliation. Pour avoir des données précises et objectives, le conseil a donc opté pour la demande d’une nouvelle étude, cette fois payée par la commune (un budget de 10.000 € lui sera voué). »

    « On veut avoir une étude d’un bureau différent de celui qui est mandaté par le promoteur, poursuit le Bourgmestre. Même si je ne conteste pas sa qualité, il reste toujours une certaine suspicion envers une étudie qui est commandée et payée par l’exploitant. »

    « Le mayeur embraye : « Je suis devenu anti-éolien au vu de ce que l’on vit à Bourcy. Je ne vois pas de problème à la mer du Nord, mais pas dans notre paysage ardennais. C’est un coup de poing dans l’œil. »

    « Du côté de la minorité, Jean Michel Gaspard avoue : « On a pris la décision d’accueillir les éoliennes de façon naïve et on a été les dindons de la farce. On ne s’attendait pas à cela. »

    Face à un autre projet par Electrabel, « les habitants sont montés aux créneaux. La minorité CDH aurait voulu proposer un accompagnement à tous les habitants qui voient pointer des projets éoliens à leurs portes. Le bourgmestre Collard ne partage pas cette idée soulignant que l’analyse du permis s’avère suffisante : « Il faut toutefois préciser que même si les administration communales ne sont pas d’accord, la Région wallonne peut passer au-dessus. Notre pouvoir communal est donc limité dans ce secteur. On va cependant se montrer plus vigilant en prenant comme référence le dossier de Bourcy.

  • Arrêtons de saccager nos belles ardennes et la vie des riverains pour quelques éoliennes à la production aléatoire et anecdotique ... la mer du Nord est le paradis des éoliennes .. 100 éoliennes au large de Zeebrugge n'arrêtent pas de tourner jour et nuit .. celles des ardennes ne se réveillent que le minimun syndical ... si on veut investir pour faire de l'écologie c'est en mer qu'il faut le faire mais si on veut investir pour le pognon,le fric,le flouze c'est en Ardennes. On comprend pourquoi les petites sociétés comme Greenmachin etc .. insistent en force parce qu'ils sentent que le 'vent tourne' et que le OFF-shore a le 'vent en poupe' ... Dans ce domaine on joue dans la cour des grands et ils savent qu'ils n'ont ni la compétence technique ni les reins financièrement suffisament solides pour s'attaquer à ce marché de l'OFF-SHORE ... ma motivation: l'écologie! ... leur motivation: le fric!

  • OUI à l'éolien marin .. NON à l'éolien terrestre ... il suffit de comparer leur comportement 24h sur 24h pour comprendre où elles se justifient le plus ... après les avoir vues tourner,on admet très vite l'ineptie que constitue le sacrifice de nos beaux paysages ardennais pour que quelques sociétés étrangères ou quelques particuliers associés en coopératives puissent s'enrichir ... nos enfants nous reprocheront sans l'ombre d'un doute d'avoir sacrifié leur cadre de vie au dieu argent!!

  • Un bien irritant "Sachez, en gros" , et un fort joli tableau (lire et relire l'Avenir du Luxembourg du 17 mai)

    "J’ai demandé fin 2011 au conseil communal d’autoriser les services d’un conseiller indépendant pour aider la commune dans des matières aussi complexes" , confiait le Bourgmestre à la journaliste intervieweuse, Andrée Verbeke, d'Ambly .

    Et plus loin : "L'idéal est de venir consulter le dossier complet ( sic ! ) à la commune. L'avis que rendra le collège sera ( re-sic ) l'avis du citoyen".

    Ce dossier a mis plus de 3 ans pour être complet .

    De nature très compliquée , il aborde une marée de domaines techniques , financiers (investissements, productivité, remise en état, garanties...), environnementaux ( voisinage, paysage, cigogne noire, milan royal,... impact sonore, impact visuel ...)... etc...etc... tout cela chiffré dans tous les détails .

    Tout cela dans un langage d'une accessibilité idéale, comme on peut le deviner , qui ne peut qu'écraser l'entendement du citoyen .

    Quant à celui-ci, il est autorisé à "prendre des notes", il ne peut avoir copie de rien, et il lui reste jusqu'au 5 juin à 11h, pour donner son avis , "qui sera l'avis que rendra collège" .

    Programmer la clôture de l'avis des citoyens, ce 5 juin 2013, Journée Mondiale de l'Environnement , voilà qui est hautement symbolique :

    cadenasser ce jour là, l'avis des citoyens , après 4 (petites) semaines de droit de consultation, avec pour unique réunion publique d'information (la RIP, dont l'organisation incombe légalement à la commune) , celle d'il y ... 2 ans et demi, à la Petite Europe, à Bande.

    Admirable organisation, pour que l' "avis que rendra le collège soit l'avis du citoyen".

    "Sachez, en gros", comme l'écrit l'intervieweuse en tête de son encart , - entr'autre - que , si ces 5 aérogénérateurs "sont quasi invisibles de certains endroits" ....ils "sont bien visibles dans d'autres ...".

    Une perle , magnifique de vérité !

    Autre perle :

    "Sachez, en gros", que ces aérogénérateurs "se trouveraient à 1320 m de la première habitation ".

    1.320 mètres ? Pourquoi cette contre-vérité ?

    En fait, la première habitation est à ... 500 mètres de l'aérogénérateur numéro 4 , comme le dossier l'indique, pour souligner l'impact sonore particulièrement lourd, à charge de ses occupants, surtout " le soir et la nuit " .

    La cigogne noire ? Rassurez-vous : deux mares sont prévues, à des kms de là, pour l'y "détourner " de Nassogne. Le couple "Milan Royal" ? Rassurez-vous : des zones de friches sont prévues pour "le recueillir " .

    Et quant à ces habitants, à 500 m de ces aérogénérateurs ? Rien à dire, ils n'existeraient même pas.

    Inqualifiable, à hurler ! .

    Si une professionnelle de l'information, qui s'alimente à la source, est égarée à ce point, que peut-on attendre du citoyen , qui fait légitimement confiance à ce "Sachez , en gros", immédiatement en suite de l'interview .

    Ce "Sachez, en gros" , encadré sous un paisible paysage , avec 3 splendides et gigantesques aérogénérateurs , superbement dominants , et tout blancs, comme les gentils petits moutons, broutant presque à leur pied, quasi tous dans le même sens .

    Un très joli tableau, chef d'oeuvre de symboles et d''allusions

  • ... encore cet irritant "Sachez, en gros" (dans l'Avenir du 17 mai)

    L'intervieweuse nous rapporte , au bout de son article encadré , qu'un 6em aérogénérateur était prévu, sur le Foy, lors de la présentation de son projet, par Electrabel, à cette RIP (Réunion Préparatoire de la Population) du 13 octobre 2010, la seule organisée à ce jour .

    Et (in cauda venenum ? ) elle termine en précisant qu'il "a été abandonné" .

    Pourquoi cet abandon , suite à cette RIP ?

    Parce qu'il était prévu "de l'autre côté de la route" ? Parce qu'il était "séparé des autres par un bois" ? (relire la finale de cet encadré)

    Ce ne peut être la bonne réponse, car dans ce cas, pourquoi ce 6em aérogénérateur avait-il été prévu par Electrabel , dans son projet initial ; ce dernier n'était-il pas suffisamment étudié , par ses ingénieurs, afin d'organiser cette RIP du 13 octobre 2010 ?

    Pourquoi donc ce 6em aérogénérateur a-t-il "été abandonné" ?

    "Sachez, en gros", que la réponse est ailleurs .

    Danger du mauvais exemple, risquant de donner des idées, par le biais d'un précédent ?

  • ELECTRICITE EOLIENNE : MENSONGE D'ETAT ET UN LEURRE AUX EMPLOIS

    Certains politiques croint qu'il est électoralement payant de participer au grand mensonge à l'emploi sur le thème de l’éolien.
    L'annonce récente du licenciements importants chez le fabricant espagnol d'éoliennes Gamesa ne fait que confirmer celles de 2400 personnes par le major mondial danois VESTAS suivies de celles chez l’Allemand Enercon .
    C’est un démenti cruel à la désinformation ambiante et à la pâtée écologique verte qui obscurcit certain cerveaux pour justifier leur implantation coûte que coûte
    Cette triste réalité montre le vrai visage de cette industrie gavée depuis 20 ans de subventions européennes et d’avantages fiscaux nationaux indus.
    Par exemple en France les 15.000 à 20.000 éoliennes terrestres et les 1200 au raz des côtes prévues vont augmenter de 100% le tarif d'électricité des ménages, alors que 4 millions ont du mal à survivre et que la France est en récession.
    La Fédération de l'Environnement Durable qui regroupe 871 associations annonce cette catastrophe programmée depuis longtemps et dénonce les dizaines milliards d’euros d'argent public ainsi dilapidés et les fortunes faites par des affairistes sur le dos de la collectivité
    Les faits économiques actuels confirment le que triste scénario du mensonge à l'emploi subventionné par l'état est le seul moyen de s'enrichir sur le dos de la collectivité en lui laissant d'énormes ardoises.

    L'éolien est une vaste affaire financière qui n'a rien à voir avec l'écologie.
    Ceux qui croient en ce mirage sont manipulés

  • sont-elles UTILES ??? Voilà la première question à laquelle ni l'Europe, ni la Wallonie, ni Ecolo ne veut répondre. Ah si ! Ils font des réponses dogmatiques en balançant des chiffres que nous sommes censés "croire", au nom de quoi ??

  • Cachotterie ? Ignardise ? Astuce ?

    Le site de "Tiersain" , retenu en 2009 par la députée CDh Isabelle Poncelet, comme "favorable en terme de rentabilité, est répertorié comme "site archéologique potentiel", par la Direction de la Région Wallonne, selon information de sa division à Arlon.

    Cela en raison des travaux de nombreux professionnels de l'histoire, de l'archéologie, de la toponymie.

    Notamment en raison des recommandations (publiées par l'Université de Louvain) d'un éminent archiviste, historien et toponymiste, Jules Vannerus , qui concluait à la présence "d'une villa, d'un domaine, "Carcinium", d'époque gallo-romaine" .
    .
    A l'irritant "Sachez, en gros" de l'Avenir du Luxembourg du 17 mai, on ne lit pas un mot à ce sujet .

    Cela fait donc de ce patrimoine potentiel, - " Villa romaine ", probable résidence de l'empereur Valentinien Ier , qui y aurait édité plusieurs décrets - une question de détail .

    Outre les occupations superposées , au fil des siècles, à cet endroit , participant probablement aux évolutions historiques du village de Nassogne.

    Le chapitre 4.4. "Paysage et Patrimoine", pages 17 à 20 , figurant au "RESUME NON TECHNIQUE" de 45 pages, mis à disposition du public, n'en dit ... rien .

    Ce ne serait donc même pas un détail , dans le cadre de l'information "non technique" du citoyen, afin qu'il puisse donner - en connaissance de cause historique et archéologique - son avis , qui sera celui du collège ( "l'avis du citoyen sera celui du collège" selon le bourgmestre à l'intervieweuse ) .

    Malgré cette stupéfiante négligence concernant notre patrimoine archéologique et historique, un sondage (archéologique) est légalement obligatoire, avant toute mise en oeuvre par Electrabel , pour le montage de son usine .

    Mais ne rêvons pas : compte tenu

    - de cette négligence persistante depuis 2009,

    - de la puissance d'Electrabel (à 100% groupe français GDF SUEZ) , et de ses grondements d'impatience,

    - de ces harcèlements continus par les slogans "sauvons la planète, ... seule alternative au nucléaire,....c'est ça ou Fukushima, ..etc...etc...".

    ce potentiel archéologique et historique - qui n'est même pas une question de détail - n'aura aucun poids dans la balance .

    Sans compter la pression odieuse "ça traîne, ça traîne, comme toujours , avec ces archéologues", auxquels ceux-ci sont habitués , lorsqu'ils mettent leur coeur à l'ouvrage, dans leur passion pour la découverte et la protection de notre patrimoine historique .

    Bravo à Isabelle Poncelet , du Centre Démocrate et ... "Humaniste", administrateur de l'Institut Archéologique du Luxembourg à Arlon (I.A.L.) , pour avoir proposé ce site " répertorié potentiel archéologique", comme "favorable en terme de rentabilité" pour accueillir une usine de 6 aérogénérateurs .

    Voilà comment la rentabilité financière de GDF SUEZ , et les nécessités de son agréation pour être admis comme opérateur en Wallonie, arrive à écraser

    - l'avis de notre population, cadenassé le jour même de la Journée Mondiale de l'Environnement, 5 juin à 11h,

    - ceux de nos citoyens, habitants à 500 mètres d'une usine d'aérogénérateurs,

    - notre avifaune particulièrement riche, et qu'on nous promet de "détourner" et "recueillir",

    - nos paysages et points de vue , classés comme remarquables, détruits sans annonce de la moindre compensation,

    - notre patrimoine historique, passé sous silence , sauf lecture d'un dossier technique de 250 pages .

    Qui dit mieux , en faveur de l' "éolien" ?

    Eol, dieu du Vent ? Ou GDF SUEZ, 100 % d'Electrabel .

    Autre chose : le dossier à disposition du public, mentionne que la réunion d'information du 13.10.2010, avait pour objet, la présentation par Electrabel, de son "avant-projet" de 6 aérogénérateurs.

    En réalité, l'avis de publication annonçant cette réunion du 13.10.2010, mentionne la présentation d'un "projet" de 6 aérogénérateurs.

    Est-ce bien pareil, la présentation d'un "projet" passant de 6 à 5 aérogénérateurs , et la présentation d'un avant-projet ?

    Astuce, pour brûler les étapes ?

    P.S. Une erreur dans mes précédentes communications : "on ne peut que prendre des notes", selon ce qui m'était dit. Depuis lors, il m'est dit que demander copie est possible.

  • L'avis d'enquête publique mentionne que chaque éolienne aura une puissance maximum de 3,2 MW sans en indiquer la dimension. Mais cela représente quoi ? Concrètement, ces machines auront une hauteur de 150 mètres, et 150 mètres équivallent à une 1/2 Tour Eiffel ou à un immeuble de 50 étages.
    Imaginons le gigantisme de cette nouvelle zone industrielle ...

  • Questions à 2 sous :

    nos ministres Ecolos qui échappent , par électeurs interposés, et même personnellement , aux implantations d'aérogénérateurs à 1000m de chez eux, seraient-ils "pro-nucléaires" ?

    vérifions trèèès méticuleusement ce qu'il en est, au vu de leur projet de cartographie d'implantations ogligatoire d'""éoliennes""".

    N'est-ce pas pluôt sur eux, qu'il faut s'aligner ? Et non sur les slogans des pro ...Electrabel à Grune, Marche en Famenne... etc ....

  • Une petite énigme pour les fanatiques, les dogmatiques, les bonnes conscience, les pas très courageux et les taiseux :

    Quels sont les vrais “ pro-nucléaires ”, et qui devraient se taire ?

    Ceux qui veulent bien de ces aérogénérateurs à

    * 350 mètres de la 1ère maison, selon not’minis wallon, hier ?

    * 3 fois la hauteur de ces machines, selon not’minis wallon aujourd’hui ?

    * 500 mètres, selon dernier critère d’Electrabel GDF Suez ?

    * 1500 mètres, selon professeur Chouard , Académie Nationale de Médecine de France, en 2006 ?

    * 1,5 à 2 km, selon Nicole Lachat, biologiste université de Neufchatel, Suisse ?

    * 2 kms, selon l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) ?

    * 5k à 10 kms, selon ...les infra-sons ?

    Solution de l'énigme : n'importe où, comme pour ceux qui croient à tout et n'importe quoi .

  • Correctif , désolé, je ne suis plus à jour : l'OMS était passé de 2 à 3 km, comme recommandation de distance entre maison et éoliennes

  • Regardez l'émission à Bel-RTL du 6/6 : le ministre Carlo de Antonio : tous les éoliennes peuvent etre installées le long des autoroutes.
    Donc pas dans le beau paysage de Nassogne.

  • Lobby..d'accord! C'est souvent la même histoire! Mais avez vous les moyens d'agir concrètement sinon vos paroles? Restez cohérents! Si vous voulez maintenir votre niveau de confort à plus long terme acceptez ces éoliennes! Ou alors...trouvez d'autres solutions que vous pouvez financer ...!

    Bien à vous,

Les commentaires sont fermés.