Real Time Web Analytics
Pin it!

Harsin : Réhabilitation d’un ancien chemin.

IMG_3336.JPGBeaucoup de chemins vicinaux ont disparus des cartes, soit inutilisés, soit « récupérés »par des agriculteurs comme le chemin N°6 à Harsin, qui Reliait la rue des Fagnes à la rue des Espèches.

Le problème était que les deux champs qui bordaient ce terrain appartenaient au même fermier mais que, seul l’un d’eux avait un point d’eau, ce qui fait que celui-ci en avait fait de deux un seul.

Le propriétaire de ces champs et la commune sont arrivés à un arrangement, à savoir la pose de deux passages canadiens (voir photos ci-jointes) qui permettent au bétail de passer d’un champs à l’autre tout en l’empêchant de s’échapper vers les chemins, le reste du chemin ayant des clôtures de part et d’autre.

Ce chemin N°6, bordé dans le futur d’arbres fruitiers permettra aux enfants du village de se rendre à l’école sans emprunter la grand-route.

IMG_3340.JPG« Au départ, l’idée de réhabiliter ce chemin était une réflexion personnelle, nous dit Sophie Pierard, porte-parole du comité local des Fagn’Amusettes. Je me suis rendu compte que mes voisins étaient eux aussi intéressés, ainsi que beaucoup de riverains. Les anciens étaient fiers de la séparation de Chavanne, Harsin et Charneux. Aujourd’hui, je pense que les gens ont envie d’une synergie entre les villages. Ça a été rendu possible par la très bonne volonté de l’agriculteur, de la commune et de la population et cela dès le départ de la discussion, il y a deux ans.»

Bruno Mont, échevin de la Commune de Nassogne, ne compte pas en rester là et invite les citoyens qui en connaitraient, à lui communiquer l’emplacement de pareils chemins abandonnés : « Notre envie est de récupérer un maximum de chemins vicinaux. Pour cela, nous lançons un appel aux citoyens : s’ils connaissent des sentiers ou des chemins oubliés, ils peuvent le faire savoir à la commune, qui prendra le relais en demandant, si besoin, l’aide précieuse de l’ASBL Itinéraires Wallonie. Ces chemins, enclavés ou disparus, font partie intégrante de notre patrimoine communal, ils sont indispensables à la vie des villages et primordiaux pour pouvoir se promener en toute sécurité. »

Commentaires

  • toutes mes félicitations aux personnes qui ont oeuvré à ce projet. Très bonne innitiative

Les commentaires sont fermés.