Real Time Web Analytics

RSC Nassogne

  • Des nouvelles de Florentin Hérion et de François Nissenne.

    Pin it!

    18516885_1075188622613720_759113608_o.jpg

    Hier à Rossignol, contre les locaux, l’équipe « premières » du RSC Nassogne jouait la montée en P1 (première provinciale). Les Nassognards ont perdu 3-2 après une très bonne saison !

    Gageons que ce ne sera que partie remise.

    Durant ce match, deux joueurs ont été blessés, tout d’abord, en première mi-temps, François Nissenne, qui a achevé cette mi-temps, mais n’a plus repris le match après le repos et, plus gravement, Florentin Hérion.

    Il a d’ailleurs été emmené en ambulance par le service 112 vers l’hôpital d’Arlon. Il a pu rentrer par la suite chez lui grâce à sa belle-sœur et Marie Jamagne, le keeper de l’équipe féminine de Nassogne vers 21 heures avec une attelle et des béquilles.

    Il me dit « je ne sais même pas bouger le genou de 1 cm ».

    Je lui ai demandé des informations sur sa santé ce lundi matin et voilà ce qu’il me répond :

    « Trop gonflé pour le dire et beaucoup trop mal. Je dois attendre que cela dégonfle, faire des examens cette semaine. Mais peur que ça soit les ligaments déchirés, d’après le médecin. J’en saurais plus cette semaine... La douleur est atroce, j’ai même le pied tout bleu. Et gonflé… »

    Quant à François Nissenne, voilà ce que Laurence (sa compagne) me dit : « il est gonflé au niveau du coup de pied et des orteils, et un peu ouvert où le joueur est venu mettre ses crampons. Il n’a pas facile de poser le pied à terre, mais ça n’a pas l’air cassé. »

    Bon rétablissement à vous deux, les amis !

  • William Philippe : « Nassogne ne possède pas les armes pour aller en P1 »

    Pin it!

    2017-05-10_073408.jpgJoueur, buteur (15 buts) et entraîneur de Nassogne depuis cette saison, William Philippe est véritablement une pièce importante au sein du club. Ce week-end face aux Lochnots, son groupe peut rêver de la P1. Mais dans ses propos, il donne parfois l’impression que Nassogne serait aussi bien en P2.

    En principe, il ne vous reste plus « que » nonante minutes pour jouer en P1 l’an prochain. Quelles sont vos chances ?

    À ce stade de la compétition, je pense que c’est du 50/50, car toutes les équipes se valent. Nous allons encore évoluer en déplacement, et ce, pour la troisième fois consécutive. On peut parfois faire des miracles, comme le week-end dernier à Melreux où nous l’avions emporté en infériorité numérique. Dans ce genre de rencontre, le brin de chance fait partie du jeu, tout comme l’envie affichée. C’est le mental des joueurs qui fera sans doute la différence. De toute façon, nous tenterons de prendre du plaisir avant tout, sans nous mettre la pression. Essayons de jouer sur nos qualités et nos points forts. C’est ça qui a fait notre force jusqu’à présent. On récoltera ensuite ce qu’on aura mérité.

    En vous écoutant, on a parfois l’impression que vous préféreriez rester en P2…

    Je continue à dire que ce n’est pas notre objectif premier d’aller en P1, même si aujourd’hui, nous ne sommes qu’à un pas.

    Au début du championnat, en étant dans le peloton de tête, on ne pensait pas spécialement au titre. On s’est pris au jeu au fur et à mesure de la saison. Puis, nous avons reculé au classement et le tour final est devenu un véritable objectif pour nous.

    Cette participation était finalement inespérée car elle s’est jouée lors de l’avant dernier match. Je ne pense pas que Nassogne possède aujourd’hui les armes pour aller en P1.

    Justement, que vous manque-t-il pour y faire bonne figure ?

    Je sais que mon équipe a des lacunes et qu’il faudrait les combler en P1… ou en P2 d’ailleurs. On perdra G.Liesnard et S.Peeters et il faudra un défenseur. Le reste du groupe ne devrait pas trop changer mais je crois que nous devrons d’abord nous remettre d’une montée éventuelle avant de prendre des décisions (rires).

    Comment allez-vous préparer ce match ?

    Vu les efforts fournis et la longue saison que nous connaissons, nous avons opté pour diminuer le nombre d’entraînements en semaine. Cela ne sert à rien de surcharger les organismes, d’autant plus que quelques éléments jouent aussi au foot en salle.

    À ce stade, c’est plutôt de « l’entretien » et de la gestion qu’il faut faire. Je me répète : c’est le mental qui compte aujourd’hui et plus tellement le physique.

    Vous êtes un élément incontournable à Nassogne (joueur/T1/buteur). Vous avez un excellent bilan pour votre première saison. Comment gérez-vous ces différentes casquettes ?

    Je suis deuxième buteur avec 15 buts, une rose de moins que Steve Peeters. Lorsque je m’aligne, j’essaye toujours de rendre un maximum de service à l’équipe. Je joue pour les autres.

    Ma place de prédilection est avant-centre mais en P2, je joue un cran plus bas. En tant que coach, j’essaye de trouver et d’aligner la meilleure équipe possible, en fonction de l’état de forme de chacun et des blessés. Si j’estime que d’autres sont meilleurs que moi, je ne me gêne pas pour leur laisser ma place.

    D’un point de vue global, c’est clair que ma première saison est réussie. Une montée en 1re provinciale serait carrément fantastique même si je n’ai clairement pas cet objectif en tête. Mon but est d’abord de placer au mieux mes joueurs sur le terrain et qu’ils prennent du plaisir à jouer.

  • Mise à jour : Le RSC Nassogne à un pas de la première provinciale, un car est organisé pour Rossignol

    Pin it!

    RSC Nassogne.jpg

    Le RSC Nassogne à un pas de la première provinciale, un car est organisé pour Rossignol

    En battant hier dimanche Melreux-Hotton sur le score de 1-2 (buts de Duterme et Diouf) et en les reléguant pour la deuxième provinciale, l’équipe « Première » du RSC Nassogne a gagné son billet pour jouer contre Rossignol ce dimanche 14 mai et tenter d’accéder à la première provinciale s’ils gagnent ce match important.

    Le RSC Nassogne organise un car pour aller supporter l’équipe « première ».

    Les réservations se font uniquement par SMS au numéro 0492/88.61.31 (Jean-Marie Otjacques). Le payement, valant place définitive, devra se faire le jeudi 11 mai à 20 heures à la buvette du RSC Nassogne, lors de l’entraînement des joueurs.

    Les premiers arrivés seront les premiers réservés.

    Le prix du voyage aller-retour est de 10 euros, il y aura des boissons en vente dans le car.

    Rassemblement au terrain de football de Nassogne à 11h45 ce dimanche.

    13 h 30 : Plus que huit places !

    Si des femmes et/ou enfants des joueurs souhaitent un place, qu'elles ne traînent pas à contacter Jean-Marie.

     

  • L’équipe « Réserves » du RSC Nassogne échoue face à Florenville.

    Pin it!

    20170507_085211.JPG

    Tout comme les « Premières », l’équipe « Réserves » du RSC Nassogne jouait le tour final.  Ils ont malheureusement été battus ce dimanche par Florenville sur le score de 0-3.

    Cliquez ici sur la photo ci-dessus pour découvrir la face cachée de l’équipe ! 2017-05-08_082220.jpg

  • Football : RSC Nassogne, 2e challenge Caroline Henrotin

    Pin it!

    2017-02-12_074509.jpg

    Toutes les informations sont sur l'affiche cliquez dessus pour l'agrandir.

  • Stage de football du RFC Nassogne

    Pin it!

    20170407_095231.JPG

    Beaucoup d'inscrits pour le stage du RFC Nassogne qui s'est déroulé pendant les vacances de Pâques, comme vous pouvez le constater sur le photo ci-dessus.

    Les organisateurs remercient les jeunes qui sont venus les épauler.

  • Football : cela commence à bouger au RSC Nassogne.

    Pin it!

    Mouvement de troupes au RSC Nassogne, informe le site Footlux, toujours très bien renseigné :

    Kentin Ergot revient à Nassogne 

    ergot%20kentin.jpg

    Et Steve Peeters évoluera à Marloie la saison prochaine.

    peeters%20steve.jpg

    Photos Footlux.