Real Time Web Analytics

Nassonia

  • On reparle de « Nassonia-bis » au gouvernement wallon...

    Pin it!

    1208963_placements-de-diversification-la-foret-a-toujours-la-cote-web-tete-021788302643.jpg

    Lors de la séance du 9 octobre du gouvernement wallon, deux questions ont été posées au Ministre Collin…

    M. le Président. - L’ordre du jour appelle les questions orales a M. Collin, Ministre de l’Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué a la Grande Région :
    – de M. Henry, sur « l’appel a projets pour la forêt de Saint-Michel-Freyr » ;
    – de M. Desquesnes, sur « le projet de SaintMichel-Freyr ».

    Lire la suite

    Catégories : Nassonia Lien permanent
  • Première saison de chasse "éthique" à Nassogne

    Pin it!

    21930868_10210639315285772_1837217525_o.jpg

    À Nassogne, 2200 hectares de forêt sont désormais dédiés à une chasse dite plus éthique. Les locataires du territoire prônent une régulation plus respectueuse du bien-être animal avec la marque « Gibier éthique d’Ardenne ». La chasse à cor et à cri, c’est de l’histoire ancienne pour une quarantaine de chasseurs et rabatteurs.

    Hier, les chasseurs recevaient la presse : « Notre but est de pratiquer un mode de chasse tout à fait différent de ce qui se faisait auparavant », commente Michel Tondu, un des chasseurs concernés. « En 2017, la chasse a perdu beaucoup de sa crédibilité et les chasseurs en sont probablement responsables. Si on veut que la chasse perdure, il faut qu’elle évolue. »

    Donc, plus de battues à cor et à cri, à présent seules seront utilisées les battues silencieuses et l’affût.

    « Le but n’est pas d’effrayer le gibier, mais de faire en sorte qu’il se présente dans de bonnes conditions pour être prélevé correctement » Autrement dit : être abattu d’une seule balle, dans la tête ou le cou. « Notre rôle est de conscientiser le chasseur sur le rôle de grand prédateur qu’il a à jouer. Il s’agit d’une chasse de gestion des populations visant à atteindre un meilleur équilibre entre la faune et la flore. Nous espérons qu’au terme du bail de 9 ans, notre démarche aura fait des émules. »

    C’est également la fin, sur ce territoire, du nourrissage intensif, même si la commune de Nassogne, via le cahier des charges, l’autorisait à nouveau, après l’avoir interdit pendant un an.

    La viande du gibier tué sur ce territoire sera commercialisée sous la marque déposée « Gibier éthique d’Ardenne ». C’est la Boucherie Magerotte, de Nassogne, qui gérera le tout.

     « La particularité du concept réside dans le fait que le consortium maîtrise l’intégralité du processus, de la chasse à l’assiette du consommateur », explique André Magerotte. « Nous serons intransigeants : un animal mal prélevé ne sera pas intégré dans la filière. »

    On devrait retrouver cette viande dans une dizaine de points de vente. À noter que seul le gibier abattu en province du Luxembourg pourra recevoir cette marque « Gibier éthique d’Ardenne ».

    Voyez le reportage de TvLux ci-après ou cliquez ici pour accéder à leur site.

  • La forêt de Saint-Michel-Freyr (Nassonia-bis), décision finale en octobre.

    Pin it!

    1208963_placements-de-diversification-la-foret-a-toujours-la-cote-web-tete-021788302643.jpg

    C’est « L’Avenir du Luxembourg » qui l’annonce dans son édition de ce 22 septembre.

    En juin dernier, le ministre René Collin lançait un appel à candidatures pour gérer différemment la forêt sur la région de Saint-Michel-Freyr.

    Deux candidatures avaient été déposées pour le 18 août dernier. Il s’agit de la Pairi Daiza Foundation, que la majorité en place à Nassogne avait refusée pour créer Nassonia, et Sébastien Herman, un agent DNF habitant Masbourg, justement dans la commune de Nassogne.

    Un jury composé de représentants de l’Administration et de milieux scientifiques et académiques a analysé les dossiers sur base du cahier des charges.

    À l’issue de leur réflexion, la candidature présentée par Sébastien Herman n’a pas, dit « L’Avenir », été jugée recevable. L’appel à projets prévoyait en effet que seules les personnes morales étaient habilitées à concourir, même si la qualité du projet de Monsieur Herman comporte plusieurs éléments de grand intérêt.

    René Collin a demandé au jury d’auditionner les deux parties avant de soumettre au gouvernement la candidature de la Pairi Daiza Foundation.

    Cette présentation, au départ prévue fin septembre, aura donc lieu au mois d’octobre.

    Catégories : Nassonia Lien permanent
  • Censuré par une « plateforme citoyenne » à propos de Nassonia!

    Pin it!

    2017-09-20_081441.jpg

    Au départ, je ne prévoyais pas mettre ce texte sur le Blog, mais uniquement en commentaire sur YouTube, mais, vu que la plateforme citoyenne « Acteurs des temps présents » m’a censuré sur ce site, je suis donc obligé de me rabattre sur le Blog pour diffuser mon commentaire.

    Lire la suite

    Catégories : Blog, Nassonia Lien permanent
  • Mais quelle sera la valeur réelle de la forêt de Nassogne dans le futur ?

    Pin it!

    1208963_placements-de-diversification-la-foret-a-toujours-la-cote-web-tete-021788302643.jpg

    Suite à mon article sur le rapport de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), un lecteur m’a envoyé le point de vue suivant :

    « Ce jeudi 31 août, nous avions à Grune une réunion de forestiers privés à laquelle s’étaient joints quelques agents DNF. Nous étions environ 80 personnes, forestiers avertis, pépiniéristes, exploitants, techniciens, marchands de bois.

    Lire la suite

  • Gembloux Agro-Bio Tech affirme avoir remis son rapport complet le 20 janvier 2017 à Marc Quirynen

    Pin it!

    2017-06-29_083057.jpg

    Je reviens encore une fois (la dernière ?) sur le rapport de Gembloux Agro-Bio Tech avec des explications de Philippe Lejeune, cosignataire dudit rapport.

    Pour rappel, Marc Quirynen, le Bourgmestre de Nassogne, a affirmé, lors du dernier conseil communal, qu’il n’avait pas reçu le rapport complet (Simulation de l’évolution des massifs feuillus et résineux concernés par le projet « Nassonia ») lors de la réunion du 20 janvier, mais uniquement un résumé de 17 pages. 

    Vous pouvez revoir toutes les informations concernant ce rapport en cliquant ci-après : http://nassogne.blogs.sudinfo.be/rapport-de-gembloux-agro-bio-tech/

    J’ai donc écrit à Gembloux Agro-Bio Tech et à la DNF en leur demandant pour quelles raisons ils n’avaient pas remis le rapport complet à Marc Quirynen.

    Lire la suite

  • Le deuxième candidat pour Saint-Michel-Freyr (Nassonia-bis) est un Nassognard.

    Pin it!

    IMG_4266.JPG

    Fin septembre, la Région wallonne devra désigner le promoteur chargé de mettre en œuvre le projet pilote de gestion différenciée en forêt domaniale de Saint-Michel Freyr. Éric Domb, patron de la Fondation Pairi Daiza à l’origine du défunt Nassonia dont ce projet expérimental s’inspire, fait office de candidat favori.

    Mais il n’est pas le seul à avoir répondu à l’appel d’offres lancé en juin par le ministre wallon de la Nature et de la Forêt René Collin.

    La seconde personne à avoir déposé un dossier est Sébastien Herman, de Masbourg, employé au Département de la Nature et des Forêts (DNF).

    « Je l’ai fait à titre personnel, en tant que citoyen de Nassogne », explique-t-il. « Je me suis beaucoup investi pour la nature au sein de la commune, notamment comme membre actif du Plan Communal de Développement de la Nature dont je suis l’une des personnes à la base. »

    Lire la suite dans La Meuse Luxembourg de ce mercredi 6 septembre 2017 ou cliquez ici : http://luxembourg.lameuse.be/122428/article/2017-09-06/sebastien-herman-est-candidat-pour-saint-michel-freyr

    Catégories : Nassonia Lien permanent
  • Toujours à propos du rapport de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège) concernant la valeur de la forêt de Nassogne

    Pin it!

    2017-06-29_083057.jpgJe vous avais déjà parlé de ce rapport de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), vous pouvez retrouver toutes les explications et les dates exactes dans l’article original en cliquant ici : http://nassogne.blogs.sudinfo.be/archive/2017/06/29/nassonia-enfin-le-rapport-complet-de-gembloux-agro-bio-tech-228596.html

    En gros, alors que le rapport officiel comporte 40 pages, le rapport présenté par Marc Quirynen, le Bourgmestre n’en comporte que 17, dont seules les 11 premières sont numérotées (elles y sont toutes pour le rapport officiel).

    Je n’ai malheureusement pas pu assister au conseil communal de ce 31 août à Nassogne, mais en lisant le compte-rendu de « l’Avenir du Luxembourg », j’y apprends que (je cite) : « Le Bourgmestre explique qu’il a reçu l’étude suscitée en deux temps, que le total des pages avoisine la vingtaine ».

    Je me demande donc qui lui a fourni ce rapport tronqué...

    Et je pose cette question, ainsi qu’une seconde à la Commune via le site Transparentia. Vous pouvez retrouver cette demande en cliquant ici : https://transparencia.be/fr_BE/request/toujours_a_propos_du_rapport_de

    Pourquoi est-ce que j’utilise le site Transparencia, peut-on me demander ?
    1. Parce que toutes les réponses reçues sont automatiquement publiées sur le site web afin que vous et tout le monde puissiez y avoir accès. Ce n’est donc pas un échange d’emails personnels.
    2. Parce que, à l’issue d’un délai d’un mois sans réponse aux questions, vous pouvez demander à la Commission d’Accès aux Documents (CADA) de remettre un avis sur votre demande. (Voir le site : http://www.cada-wb.be/).

    Il est trop tard, mais il faut donc admettre que toute la réflexion de Marc Quirynen, Bourgmestre, à propos de la valeur de la forêt « Nassonia » a été faite sur base d’un rapport tronqué.