Real Time Web Analytics

Divers - Page 5

  • L'incendie de Bande serait-il criminel ?

    Pin it!

    bande3.JPG?maxheight=600&maxwidth=650&scale=both
    Photo L'Avenir du Luxembourg

    Hier, mercredi en soirée, un incendie s’est déclaré à Bande, dans un bâtiment le long de la N4. Je vous en ai parlé sur ce blog, cliquez ici pour revoir l’article.

    On s’orienterait vers la piste criminelle, voilà en tous cas ce que le propriétaire des lieux, Jean-Marc Deffense, déclare à « L’Avenir du Luxembourg » :

    « Il était aux alentours de 21 h quand l’alarme a sonné. J’étais à mon domicile. Je me suis rendu dare-dare sur place non sans avoir prévenu les pompiers, qui étaient déjà partis. Sur place, le feu avait pris tant au camion qu’au bâtiment. Des traces d’effraction ont été constatées, mais je ne dirai rien de plus. Il faut laisser travailler la police et les experts ».

    Si l’extérieur du bâtiment n’est pas détruit, les dégâts sont néanmoins impressionnants, relate encore l’Avenir du Luxembourg. Il ne reste rien de la toiture ni de l’intérieur du bâtiment où tout s’est consumé.

    Un expert a été mandaté afin d’établir l’origine du sinistre.

    Cliquez ici pour voir l’article complet de l’Avenir du Luxembourg.

  • Gros incendie à Bande ce mercredi soir

    Pin it!

    file.jpeg?maxwidth=650&scale=both
    Photo L'Avenir du Luxembourg

    C'est l'Avenir du Luxembourg qui le signale sur son site Internet : Le feu s'est déclaré peu avant 22h dans l'ancien entrepôt du Comptoir cynégétique. À 23h, les pompiers de Marche-en-Famenne étaient toujours sur place, renforcés par des unités voisines. Les causes de l'incendie demeurent inconnues, mais les dégâts matériels s'annoncent conséquents.

    Cliquez ici pour accéder à l'article.

  • Il est passé par là aussi !

    Pin it!

    chateau-des-epioux-lacuisine_b.jpg

    Hier, je vous parlais d’un article de La Meuse Luxembourg qui faisait lui-même référence à un du journal « Le Soir », annonçant que, en cas d’abandon du projet « Nassonia », Eric Domb pourrait se replier vers le domaine de Epioux, près de Chiny.

    Le site de « Pro-Nassonia a, entre-temps, diffusé l’intégralité de cet article du soir, vous pouvez le retrouver en cliquant ici.

    Un de mes lecteurs m’a transmis une anecdote des plus surprenantes (merci à lui) :

    Extrait de http://www.florenville.org/epioux.html

    Le château des Épioux fut construit en 1650 pour les facteurs des Forges. Il fut restauré en 1730, et Louis Zoude fit rehausser la tour en 1878. Il connut un hôte célèbre en la personne du Prince Pierre Napoléon Bonaparte, fils de Lucien et neveu de l’Empereur. Au cours d’une vie aventureuse, agitée, turbulente, courant le monde, il connut des années plus paisibles dans quelques havres luxembourgeois, dont le château des Épioux qu’il habita de 1862 à 1871, se livrant, entre autres, à la chasse et à la rédaction d’ouvrages qu’il imprimait ensuite lui-même.

    En fait, ce Prince Pierre nous est bien connu avec le “Château du Bois” à Nassogne, qu’il habita ensuite !

  • Résultats de la première (?) battue sur les chasses de Nassogne.

    Pin it!

    chasseur-heureux.jpg

    Il s’agit des chasses « de Grune ». Le directeur de chasse est Eric Goedhuys, habitant à Boutersem, Brabant flamand, 8000 habitants.

    Il s’agit d’un territoire de chasse composé de la propriété de Walque et consorts (220 ha), des Haies de Grune (140 ha) louées depuis le mois de juin par Eric Goedhuys à la commune de Nassogne, d’une partie de propriété Mioli (6 ha), et encore d’un bois sur Bande (env. 10 ha), total près de 400 ha.

    Il y a quatre battues par an, avec un total moyen de 30 pièces abattues par an, sur le territoire sans les Haies de Grune.

    Le nourrissage est autorisé, la chasse à cors et à cris aussi ; le contrat a été ainsi fait dès l’origine.

    Le tableau de chasse de cette première battue (4 octobre) est tout à fait satisfaisant pour les chasseurs :

    Un petit cerf (8 cors), un daguet et 3 sangliers dans les Haies de Grune, 5 chevreuils et 2 sangliers dans la propriété de Walque. Encore 3 renards, je ne sais où !

    Il est bien clair que tout le territoire n’est pas battu sur un seul jour, le reste le sera dans les 3 autres battues.

    Je ne peux qu’inviter les autres chasseurs à communiquer leur tableau de chasse.

    NDLR : Finalement, si les tableaux de chasse m’intéressent toujours, ils ne seront diffusés qu'à la fin de la saison.

  • « L’Estaminet » de Forrières, un des 23 « Bistrots de terroir » de la Province du Luxembourg.

    Pin it!

    2016-09-07_063940.jpg

    Une des pages du site de la Fédération Touristique du Luxembourg Belge est consacrée aux 23 bistrots de terroir aux bons goûts de la convivialité.

    Voilà ce que le site de la FTLB dit de ces établissements :

    Les 23 établissements labellisés « Bistrot de Terroir® » en Luxembourg belge sont autant de lieux où il fait bon vivre. C’est que vous pourrez humer, goûter, savourer... de bons petits plats régionaux, des breuvages artisanaux et une ambiance chaleureuse.

    « Bistrot de Terroir® » est un label de qualité attribué à des cafés et débits de boisson de Wallonie.

    Leurs tenanciers s’engagent à respecter trois critères : proposer en permanence, à la carte, au moins trois produits du terroir local et en cas de restauration, un plat typique de la région, valoriser les richesses touristiques des environs auprès de leur clientèle et être enregistré auprès de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.

    Autrement écrit, on y mange et boit du local et régional, on y trouve les infos touristiques du coin et on peut compter sur la fraîcheur des produits et la propreté des lieux ! Et surtout, leurs tenanciers aiment partager de savoureux moments de franche convivialité.

    Partez à leur découverte et laissez-vous séduire par la région qui entoure ces lieux privilégiés par celles et ceux qui aiment partager de bons moments en toute simplicité.

    Et un de ces bistrots est sur notre commune, il s’agit de « l’Estaminet » de Forrières. Visitez son site Internet : http://www.estaminet-forrieres.com/

    Cliquez ici pour retrouver la carte de ces établissements.

  • Une nouvelle monnaie locale dans notre région : le Voltî !

    Pin it!

    2016-10-07_085707.jpg

    Voilà le message de présentation de cette monnaie que j’ai reçu :

    Ce vendredi 30 septembre a eu lieu à Forzée, au petit théâtre de la grande vie, à la mise en circulation de la nouvelle monnaie locale le VOLTÎ.

    Nous avons apprécié l’ambiance très conviviale et l’enthousiasme débordant des initiateurs de ce merveilleux projet dont le but essentiel est de favoriser le marché local, d’éviter la spéculation et de proposer une alternative à la spéculation omniprésente dans le monde banca... ire traditionnel.

    Cette monnaie, comme les autres monnaies locales présentent en Belgique, se veut également un élément essentiel d’un monde en transition bien nécessaire actuellement. Le VOLTI a la même valeur que l’EURO (1 VOLTI = 1 EURO).

    Les 5 slogans repris sur les billets expriment bien les objectifs de notre monnaie :

    • « Vous reprendrez bien un peu de local »
    • « Donnons du sens à nos échanges »
    • « Donnons du sens à nos achats »
    • « Acheter local, responsable et solidaire »
    • « Qui sème du VOLTÎ récolte du sens »

    Nous avons été impressionnés aussi par le nombre de partenaires ayant adhéré au projet dans la région. En effet, alors que les bénévoles fondateurs du VOLTÎ espéraient une quarantaine de commerçants/artisans ou prestataires de services pour débuter, ils nous ont présenté hier un premier annuaire avec 99 prestataires répartis dans les 7 communes (Rochefort, Marche-en-Famenne, Havelange, Ciney, Somme-Leuze, Hamois et Nassogne). Bravo… Mais il en reste encore bien d’autres…

    Nous avons payé avec nos Voltîs ce samedi au marché fermier d’Ambly.

    Ce projet est vraiment un beau projet à soutenir. Longue vie au VOLTÎ

    Renseignements complémentaires : levolti.be

    Pour la commune de Nassogne, quatre prestataires acceptent pour l'instant le Voltî, découvrez-les sur une carte interactive en cliquant ici.

  • Le « Frimas d’Ardenne », un nouveau produit estampillé « Magerotte Entreprises »

    Pin it!

    2016-10-05_065053.jpg

    Hier soir a eu lieu la présentation du nouveau produit de la Boucherie Magerotte :

    Lorsqu’en 1998, François et André Magerotte ont décidé de replacer le porc ardennais dans son milieu naturel en créant le premier centre d’engraissement de porcs en prairie de Belgique, l’aménagement de zones d’ombrage pour les animaux est immédiatement apparu comme une nécessité impérieuse.

    La plantation d’arbres s’est alors révélée être une solution intéressante d’autant qu’un voyage d’étude en France avait démontré le succès de l’agroforesterie, mode d’exploitation des terres agricoles associant les plantations d’arbres dans des cultures ou des pâturages.

    C’est ainsi que cent pommiers d’anciennes variétés naturellement résistantes ont été plantés dans les prairies de la ferme Magerotte en 1999.

    Lire la suite

  • Harsin : une stèle en hommage à Boualio Baiza

    Pin it!

    2016-10-04_061329.jpgDepuis quelques mois, une stèle commémorative se dresse le long de la route entre Hargimont et Harsin. Elle célèbre la mémoire de Boualio Baiza, soldat marocain mort sous les balles allemandes le 7 juin 1940, dans l’ancienne commune d’Harsin. À 90 ans, Joseph Renard a fait édifier cette stèle. À l’époque, il avait participé à l’inhumation de ce soldat…

    Lire la suite