Real Time Web Analytics

Divers - Page 4

  • Des chinois à Nassogne !

    Pin it!

    20161120_102851.jpg

    Ce dimanche matin, après avoir visité le salon de l’agriculture Eurotier à Hannovre en Allemagne, un groupe d’éleveurs de porcs chinois s’est arrêté à Nassogne

    La délégation était composée d’éleveurs de la région de Canton qui se sont montrés très intéressés par le concept du porc des prairies d’Ardenne.

    Les questions étaient très précises et techniques, c’étaient de vrais spécialistes passionnés et intéressés; et malgré le temps exécrable, ils ont tenu à tout visiter afin de bien comprendre les différences entre le système créé par la firme Magerotte de Nassogne et les habitudes chinoises.

    Ils se sont dits impressionnés par les performances d’engraissement ainsi que par un aspect absent chez eux, à savoir le souci de l’environnement et celui du bien être animal.

    Est-ce à dire que le concept du porc des prairies d’Ardenne pourrait être exporté en chine ? André Magerotte n’y serait pas opposé.

    À ce stade, les interlocuteurs se sont quittés sur l’accord de poursuivre les échanges de vues entamés avec enthousiasme de part et d’autre.

    20161120_102307.jpg

  • Graffitis sur un bien communal à Nassogne

    Pin it!

    2016-10-26 10.31.32.jpg

    Un lecteur de ce blog m’envoie des photos qu’il a prises ce mercredi 26 octobre 2016 en matinée sur l’abri barbecue qui se trouve au-dessus du château du bois juste avant de descendre vers le Diglette. Celui-ci a été couvert de pas mal de graffitis. Il est propriété de la commune.

    Lire la suite

  • Le Frimas d’Ardenne déjà épuisé !

    Pin it!

    20161004_174039.JPG

    Début octobre, la boucherie Magerotte à Nassogne a lancé un tout nouveau produit sur le marché : le Frimas d’Ardenne. Entre la liqueur et le vin, ce nouvel alcool 100 % ardennais a connu un succès monstre. En une semaine, les 804 bouteilles ont toutes été vendues ! Élaboré à partir de pommes fermentées durant deux années, le Frimas d’Ardenne est produit une fois par an.

    Le premier mardi d’octobre, la boucherie Magerotte à Nassogne a présenté le Frimas d’Ardenne. Inspiré du cidre de glace canadien, cet alcool créé à base d’ancienne variété de pomme a été victime de son succès. Il existe deux versions, l’une titrant à 18o , l’autre à 20o . « Nous avions produit 804 bouteilles. Elles ont toutes été vendues en une semaine », sourit André Magerotte, créateur du Frimas d’Ardenne avec son associé Joël Rémy. « Franchement, nous ne n’y attendions pas. Notre site web, n’est toujours pas en ligne. Nous pensions pouvoir au moins tenir jusqu’aux fêtes de fin d’année. »

    Lire la suite

  • Une sculpture de Xavier Embise, de Nassogne, bientôt à Ottignies-Louvain-la-Neuve !

    Pin it!

    12074982_733961970071166_5454704414516201502_n.jpg

    Très bientôt, une sculpture de Xavier Embise, de Nassogne, sera installée sur le mur de la citoyenneté, Rue des deux Ponts, à Ottignies !

    Lire la suite

  • L'incendie de Bande serait-il criminel ?

    Pin it!

    bande3.JPG?maxheight=600&maxwidth=650&scale=both
    Photo L'Avenir du Luxembourg

    Hier, mercredi en soirée, un incendie s’est déclaré à Bande, dans un bâtiment le long de la N4. Je vous en ai parlé sur ce blog, cliquez ici pour revoir l’article.

    On s’orienterait vers la piste criminelle, voilà en tous cas ce que le propriétaire des lieux, Jean-Marc Deffense, déclare à « L’Avenir du Luxembourg » :

    « Il était aux alentours de 21 h quand l’alarme a sonné. J’étais à mon domicile. Je me suis rendu dare-dare sur place non sans avoir prévenu les pompiers, qui étaient déjà partis. Sur place, le feu avait pris tant au camion qu’au bâtiment. Des traces d’effraction ont été constatées, mais je ne dirai rien de plus. Il faut laisser travailler la police et les experts ».

    Si l’extérieur du bâtiment n’est pas détruit, les dégâts sont néanmoins impressionnants, relate encore l’Avenir du Luxembourg. Il ne reste rien de la toiture ni de l’intérieur du bâtiment où tout s’est consumé.

    Un expert a été mandaté afin d’établir l’origine du sinistre.

    Cliquez ici pour voir l’article complet de l’Avenir du Luxembourg.

  • Gros incendie à Bande ce mercredi soir

    Pin it!

    file.jpeg?maxwidth=650&scale=both
    Photo L'Avenir du Luxembourg

    C'est l'Avenir du Luxembourg qui le signale sur son site Internet : Le feu s'est déclaré peu avant 22h dans l'ancien entrepôt du Comptoir cynégétique. À 23h, les pompiers de Marche-en-Famenne étaient toujours sur place, renforcés par des unités voisines. Les causes de l'incendie demeurent inconnues, mais les dégâts matériels s'annoncent conséquents.

    Cliquez ici pour accéder à l'article.

  • Il est passé par là aussi !

    Pin it!

    chateau-des-epioux-lacuisine_b.jpg

    Hier, je vous parlais d’un article de La Meuse Luxembourg qui faisait lui-même référence à un du journal « Le Soir », annonçant que, en cas d’abandon du projet « Nassonia », Eric Domb pourrait se replier vers le domaine de Epioux, près de Chiny.

    Le site de « Pro-Nassonia a, entre-temps, diffusé l’intégralité de cet article du soir, vous pouvez le retrouver en cliquant ici.

    Un de mes lecteurs m’a transmis une anecdote des plus surprenantes (merci à lui) :

    Extrait de http://www.florenville.org/epioux.html

    Le château des Épioux fut construit en 1650 pour les facteurs des Forges. Il fut restauré en 1730, et Louis Zoude fit rehausser la tour en 1878. Il connut un hôte célèbre en la personne du Prince Pierre Napoléon Bonaparte, fils de Lucien et neveu de l’Empereur. Au cours d’une vie aventureuse, agitée, turbulente, courant le monde, il connut des années plus paisibles dans quelques havres luxembourgeois, dont le château des Épioux qu’il habita de 1862 à 1871, se livrant, entre autres, à la chasse et à la rédaction d’ouvrages qu’il imprimait ensuite lui-même.

    En fait, ce Prince Pierre nous est bien connu avec le “Château du Bois” à Nassogne, qu’il habita ensuite !

  • Résultats de la première (?) battue sur les chasses de Nassogne.

    Pin it!

    chasseur-heureux.jpg

    Il s’agit des chasses « de Grune ». Le directeur de chasse est Eric Goedhuys, habitant à Boutersem, Brabant flamand, 8000 habitants.

    Il s’agit d’un territoire de chasse composé de la propriété de Walque et consorts (220 ha), des Haies de Grune (140 ha) louées depuis le mois de juin par Eric Goedhuys à la commune de Nassogne, d’une partie de propriété Mioli (6 ha), et encore d’un bois sur Bande (env. 10 ha), total près de 400 ha.

    Il y a quatre battues par an, avec un total moyen de 30 pièces abattues par an, sur le territoire sans les Haies de Grune.

    Le nourrissage est autorisé, la chasse à cors et à cris aussi ; le contrat a été ainsi fait dès l’origine.

    Le tableau de chasse de cette première battue (4 octobre) est tout à fait satisfaisant pour les chasseurs :

    Un petit cerf (8 cors), un daguet et 3 sangliers dans les Haies de Grune, 5 chevreuils et 2 sangliers dans la propriété de Walque. Encore 3 renards, je ne sais où !

    Il est bien clair que tout le territoire n’est pas battu sur un seul jour, le reste le sera dans les 3 autres battues.

    Je ne peux qu’inviter les autres chasseurs à communiquer leur tableau de chasse.

    NDLR : Finalement, si les tableaux de chasse m’intéressent toujours, ils ne seront diffusés qu'à la fin de la saison.