Real Time Web Analytics
Pin it!

Polémique à Bande...

26758471_1050797765063094_7118336911944868291_o.jpg

Bruno Huberty, de Bande, n’est pas content... Et il le fait savoir sur son mur Facebook.

Jusqu’il y a peu, un petit chemin permettait aux habitants de Bande de venir directement à son magasin (le seul qui reste encore à Bande) et sa friterie sans devoir passer par la N4...
Ce chemin semblait bien plus sécurisant que l’autre solution. En effet, si à l’aller, il n’y avait pas de problèmes, pour retourner au village, il faut traverser les quatre bandes de la route, avec tous les risques que cela comporte.

Voilà ce qu’il dit sur Facebook :

Chers concitoyens (Bandurlains et villageois de proximité) de la commune de Nassogne,
Comme vous pouvez le constater (voir photos), des poteaux ont été placés sur le petit chemin reliant mon commerce avec le bas du village de Bande, dans le but d’empêcher tout véhicule de l’emprunter.
Ne pensez pas que la mise en place de ces poteaux est une décision de ma part… Au contraire, j’estimais que ce passage, demandé par mes soins à la commune et autorisé à l’époque, était un moyen plus sécurisé pour toutes personnes désireuses de venir et/ou de repartir du magasin, de la pompe ou de la friterie.

26756559_1050797761729761_6966191444870874352_o.jpg

Pour rappel, ce chemin ne m’appartient pas, mais bien à la commune… De ce fait, et m’y étant opposé, nous pouvons remercier les responsables communaux (bourgmestre, échevins) pour la mise en place de ce système, pénalisant au passage toutes les personnes qui empruntent ce chemin par facilité et par sécurité afin d’éviter de prendre la N4.
Je vous encourage à partager, commenter et liker ce post afin de soutenir que ce geste entrepris par la commune est ridicule et injustifié.

En espérant que votre soutien amènera à un résultat favorable et au retrait de ces poteaux.


Bruno Huberty, pour rappel, fait partie de la minorité au conseil communal, minorité qui vient justement de sortir un tract assez acide à propos de la majorité. Mais j’ose espérer que ceci n’a pas influencé cela.

Il reste à espérer que, jamais, il n’y ait d’accidents dus à la fermeture de ce chemin.

Retrouvez son post Facebook en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.