Real Time Web Analytics

Première saison de chasse "éthique" à Nassogne

Pin it!

21930868_10210639315285772_1837217525_o.jpg

À Nassogne, 2200 hectares de forêt sont désormais dédiés à une chasse dite plus éthique. Les locataires du territoire prônent une régulation plus respectueuse du bien-être animal avec la marque « Gibier éthique d’Ardenne ». La chasse à cor et à cri, c’est de l’histoire ancienne pour une quarantaine de chasseurs et rabatteurs.

Hier, les chasseurs recevaient la presse : « Notre but est de pratiquer un mode de chasse tout à fait différent de ce qui se faisait auparavant », commente Michel Tondu, un des chasseurs concernés. « En 2017, la chasse a perdu beaucoup de sa crédibilité et les chasseurs en sont probablement responsables. Si on veut que la chasse perdure, il faut qu’elle évolue. »

Donc, plus de battues à cor et à cri, à présent seules seront utilisées les battues silencieuses et l’affût.

« Le but n’est pas d’effrayer le gibier, mais de faire en sorte qu’il se présente dans de bonnes conditions pour être prélevé correctement » Autrement dit : être abattu d’une seule balle, dans la tête ou le cou. « Notre rôle est de conscientiser le chasseur sur le rôle de grand prédateur qu’il a à jouer. Il s’agit d’une chasse de gestion des populations visant à atteindre un meilleur équilibre entre la faune et la flore. Nous espérons qu’au terme du bail de 9 ans, notre démarche aura fait des émules. »

C’est également la fin, sur ce territoire, du nourrissage intensif, même si la commune de Nassogne, via le cahier des charges, l’autorisait à nouveau, après l’avoir interdit pendant un an.

La viande du gibier tué sur ce territoire sera commercialisée sous la marque déposée « Gibier éthique d’Ardenne ». C’est la Boucherie Magerotte, de Nassogne, qui gérera le tout.

 « La particularité du concept réside dans le fait que le consortium maîtrise l’intégralité du processus, de la chasse à l’assiette du consommateur », explique André Magerotte. « Nous serons intransigeants : un animal mal prélevé ne sera pas intégré dans la filière. »

On devrait retrouver cette viande dans une dizaine de points de vente. À noter que seul le gibier abattu en province du Luxembourg pourra recevoir cette marque « Gibier éthique d’Ardenne ».

Voyez le reportage de TvLux ci-après ou cliquez ici pour accéder à leur site.

Les commentaires sont fermés.