Real Time Web Analytics

Kévin Lenoir (Caisse à savon) progresse rapidement + vidéo

Pin it!

18192725_1889529551262281_7108159491169236139_o.jpg

Début août, le Nassognard Kévin Lenoir (18 ans) disputait son deuxième championnat d’Europe de caisse à savon. Du côté de Turin et ses montagnes piémontaises, à Viu, exactement, en Italie. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il est à créditer d’une honorable prestation.

L’an dernier, il terminait en effet dans les derniers du classement. Il a fait mieux cette fois-ci. Il s’est classé à la 29e place (sur 60). Ce n’est quand même pas mal. Même s’il avouait avoir commis quelques erreurs lors de la descente décisive. La plus importante du week-end. « Je reste quand même content du résultat obtenu. C’est excellent, vu mon âge et les circonstances de course. Mais j’ai voulu directement rentrer dans le jeu et j’ai tout de suite attaqué assez fort. Sans ça, j’aurais sans doute pu faire mieux », explique-t-il.

Il faut savoir qu’il n’a pas non plus été aidé par les caprices de dame nature. La pluie est venue perturber la principale séance. Il était pourtant parmi les plus en vue lors de la première reconnaissance du samedi. « Je termine à quatre secondes des meilleurs. On était venu me féliciter et on me voyait déjà réaliser une performance le lendemain », poursuit-il. Au final, il concédera beaucoup plus de temps à l’arrivée, mais de l’avis des spécialistes, il évolue rapidement. L’an dernier, il concédait encore plus de dix secondes sur les premiers. Aujourd’hui, il n’est plus qu’à deux/trois secondes du champion en titre.N’oublions pas non plus que le Nassognard est un des plus jeunes compétiteurs du plateau et qu’il rencontre parfois des adversaires âgés de 50 ans. Beaucoup plus expérimentés que lui donc. Sa caisse s’est aussi fameusement améliorée. « La tenue de route est meilleure. Elle est plus large et plus agréable à conduire. Elle est moins rigide avec les quatre suspensions qu’on a ajoutées. Ça nous a coûté pas moins de 3 000 euros. Je tiens d’ailleurs à remercier les sponsors, sans qui ces courses ne seraient pas possibles », dit-il modestement.

S’il se définit aujourd’hui comme étant un Amateur, il se donne encore un an pour franchir un palier supplémentaire. De quoi nourrir de grandes ambitions pour le prochain Championnat d’Europe en 2018 qui aura lieu dans notre province : à On (Marche). « Dans mon jardin, si je peux dire. Je connais le tracé par cœur. J’ai douze mois pour m’entraîner et tenter de jouer le podium », conclut-il.

 Prochaine course inscrite à son calendrier : dans quinze jours en Suisse.

L.T. La Meuse Luxembourg du 8/8/2017

Découvrez ci-après la vidéo de sa descente à Viu, en Italie :

Commentaires