Real Time Web Analytics

Jumelage Nassogne-Martel : le premier jour

Pin it!

20170414_192758.JPG

Du 14 au 17 avril 2017, les Nassognards sont descendus à Martel pour fêter les 50 ans du jumelage.  Vous trouverez ci-dessous le discours de marc Quirynen, le Bourgmestre de Nassogne.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour découvrir les photos du premier jour (l'arrivée).

Le discours du Bourgmestre :

Monsieur le Sénateur, mon cher Jean-Claude, Monsieur le Maire, cher José, je vous remercie de vos mots de bienvenue bien éloquents.  A mon tour, je tiens à vous exprimer au nom de la délégation nassognarde qui m’accompagne ce soir toute notre reconnaissance. 

Au vu des mines réjouies de tous les jumeaux qui saluent l’ouverture des Fêtes du Jumelage, je ne vous cache ma fierté de pouvoir présider une telle rencontre d’amitié.  50 ans d’amitié, une histoire d’amour qui dure depuis 50 ans, il y a quoi être fier.  Il y a moins d’un an que nous vous recevions à Nassogne, et je ne vous cache pas notre impatience à nous déplacer dans votre cité pour renouveler cet anniversaire des 50 ans de partage.

La qualité d’accueil dont vous faites preuve  à chacune de nos rencontres, ce climat de bonne et franche camaraderie nous rend impatients de vous rejoindre.  Outre la qualité de l’accueil que j’aime à souligner, c’est aussi l’attrait de votre région, la beauté de son panorama, les paysages grandioses et ses reliefs accidentés qui nous enthousiasment à venir à Martel. 

Ce sont certainement tous ces éléments qui ont motivé les quelques audacieux qui il y a cinquante ans ont pris cette joyeuse initiative et qu’ils l’ont entretenue leur vie durant en l’occurrence Messieurs Bouquier, Choque et Leroy.  

Merci de nous accueillir durant ce week-end pascal et merci aux deux comités de jumelage d’entretenir de génération en génération cette flamme. 

Merci à vous tous ici présents d’être les témoins de cette grande fraternité qui unit nos deux cités.

Vive Martel ! Vive Nassogne ! Bon anniversaire à nos jumeaux !

Catégories : Martel Lien permanent

Commentaires