Real Time Web Analytics

Inauguration officielle de la nouvelle école communale de Nassogne.

Pin it!

20161216_181548.jpg

Si, le 2 mai 2016 (cliquez ici pour revoir l’article), les 78 élèves de l’école communale de Nassogne avaient migré vers les nouveaux locaux, l’inauguration officielle n’avait pas encore eu lieu.

C’est chose faite depuis ce vendredi 16 décembre.

L’Échevine de l’enseignement, Florence Arrestier a été très brève, elle a préféré laisser les enfants accueillir le public eux-même, comme elle l’a expliqué. (Voyez la vidéo ci-après).

Après la coupe du ruban par Marc Quirynen, le Bourgmestre et André Balon, fonctionnaire délégué du Service Général des Infrastructures publiques subventionnées, tout le monde s’est rendu dans le réfectoire pour y écouter les discours de Marc Quirynen, le Bougmestre, Richard Gillet, le chef d’école et André Ballon, déjà cité ci-dessus.

Marc Quirynen (vous retrouverez l’entièreté de son discours en fin d’article), après avoir remercié les enfants pour cet accueil en chanson, a rappelé que la décision de principe de la construction d’une nouvelle école date du 25 janvier 1999. Il a mis en avant, outre les bourgmestres, échevins et conseillers des mandats précédents, André Ballon, Georges Blaise et Paul Remacle pour les 17 années de ténacité dont ils ont fait preuve pour mener à bien ce projet. Il a également rappelé toutes les entreprises qui ont œuvré à la construction de cette école.

« Au terme d’un chantier qui a duré 18 mois, pour un coût global d’un peu plus de 1 150 000 Eur hors TVA et hors honoraires, subventionné à concurrence de 60 %, nous disposons de 2 classes maternelles, 3 classes primaires équipées de tableaux interactifs, de locaux annexes indispensables et d’un réfectoire. En circulant au sein des différents locaux, vous vous rendrez vite compte de la qualité de la réalisation qui est à la hauteur de nos attentes.
Ce qui fait la fierté de notre commune, c’est que ce bâtiment a été conçu en tenant compte des exigences de développement durable et des économies d’énergie. C’est ainsi qu’il est raccordé à notre réseau de chaleur alimenté par nos chaufferies à plaquettes bois », a-t-il encore dit.

20161216_182454.jpg

Ce fut le tour de Richard Gillet : « Notre école, enfin, est un espoir.
Cet investissement est tourné vers les jeunes (nos élèves). Ce sont eux qui doivent y trouver le plaisir d’apprendre et d’évoluer dans un lieu où ils se sentent bien et où ils ont envie de grandir. »

20161216_183154.jpg

Ensuite, André Ballon a également pris la parole pour rappeler l'histoire de ce dossier.

20161216_183640.jpg

Pour terminer, ce fut le verre de l’amitié et toutes les personnes présentes ont  pu visiter l’école de fond en comble.

Pour suivre, le discours de Marc Quirynen :

« Mesdames Messieurs les représentants de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Madame Françoise Déroanne, Inspectrice du niveau maternel, Monsieur André Balon, fonctionnaire délégué du Service Général des Infrastructures publiques subventionnées et Madame Marie-Françoise Bouchet, Mesdames, Messieurs du Collège communal et du Conseil Communal, Mesdames, Messieurs représentants des bureaux d’architecte, de génie civil, de coordination sécurité et du Service Régional d’Incendie, Mesdames, Messieurs les représentants des firmes qui ont œuvré sur ce chantier, Messieurs les Directeurs d’école, Mesdames, Messieurs les enseignants et fonctionnaires communaux, Mesdames, Messieurs membres de l’association de parents, Mesdames, Messieurs, chers parents, chers enfants,

Merci de bien vouloir excuser l’absence de la Ministre Marie-Martine Schyns, qui n’a pu hélas nous honorer de sa présence ce soir.

Mes chers enfants, c’est tout d’abord à vous tous que je m’adresse, je vous remercie des chants interprétés en guise d’accueil à cette cérémonie, je constate que vous avez mis les petits plats dans les grands pour nous recevoir avec allégresse et chaleur dans ces nouveaux locaux que vous vous êtes appropriés avec exaltation.

C’est avec un réel plaisir que je partage votre enthousiasme à l’occasion de l’inauguration de notre nouvelle école communale ici à Nassogne.

Je suis particulièrement heureux d’accueillir toutes ces personnes au sein de votre école ; vous savez combien ce projet est important pour notre commune, surtout quand il intervient à la fin d’un long processus de décisions.  Cette école, nous l’avons longtemps rêvée, longtemps imaginée, finalement construite, et aujourd’hui elle est là pour nous, pour vous tous chers enfants.

Nous sommes fiers de ce résultat en pensant à tout ce qu’il a fallu mettre en œuvre, à tous les obstacles qu’il a fallu vaincre pour atteindre cet objectif.  Après tant de veilles, tant de soucis, tant de moments de doutes, c’est le moment du soulagement.  A l’heure où beaucoup de communes rurales ont des difficultés à maintenir leurs classes, où des grandes cités urbaines souffrent d’un manque de places, nous mesurons la chance d’avoir réussi ce pari un peu fou de cette construction.

C’est lors de la réunion du 25 janvier 1999, que le Conseil communal prit la décision de principe de la construction d’une nouvelle école

Aujourd’hui ce vendredi 16 décembre 2016 nous voilà réunis pour l’inaugurer, heureux de la présence de tant de personnes qui nous ont soutenus et encouragés dans les étapes de l’élaboration de ce grand projet.  Je vous demande la permission de les remercier.  Outre les bourgmestres, échevins et conseillers des mandats précédents, je tiens à remercier tout particulièrement ici Monsieur André Balon des Bâtiments scolaires subventionnés et Georges Blaise du Service des Travaux de notre commune pour tout le travail entrepris au sein de nos différentes écoles de la commune et plus spécialement pour leur contribution à l’avènement de ce projet, parfaitement épaulés dans ce dossier par Monsieur Paul Remacle, architecte.  On peut les applaudir pour les 17 années de ténacité dont ils ont fait preuve pour mener à bien ce projet.

Outre ces personnes, je tiens à remercier Madame Corinne Maus, architecte attachée au service des infrastructures scolaires, Madame Marie Trokay, du bureau d’architectes Créa qui a secondé Paul dans sa mission d’architecte, et les différentes entreprises qui sont intervenues pour mener à bien cette construction, Sixco pour la coordination sécurité, le Bureau d’études Goffaux pour le génie civil, Nicolas Ska pour l’étude technique, l’entreprise Picard Construction de Tenneville pour le gros oeuvre et ses sous-traitants, les entreprises Durand et Gouverneur de Forrières, l’entreprise d’électricité Ac2E d’Ivoz-Ramet, et les Ets Duvivier de Rochefort pour le chauffage.  Ouvriers et artisans ont largement participé à la réussite de cette réalisation, de la même façon les ouvriers communaux et employés communaux. 

Au terme d’un chantier qui a duré 18 mois, pour un coût global d’un peu plus de 1.150.000 Eur hors TVA et hors honoraires, subventionné à concurrence de 60 %, nous disposons de 2 classes maternelles, 3 classes primaires équipées de tableaux interactifs, de locaux annexes indispensables et d’un réfectoire.  En circulant au sein des différents locaux, vous vous rendrez vite compte de la qualité de la réalisation qui est à la hauteur de nos attentes.

Ce qui fait la fierté de notre commune, c’est que ce bâtiment a été conçu en tenant compte des exigences de développement durable et des économies d’énergie.  C’est ainsi qu’il est raccordé à notre réseau de chaleur alimenté par nos chaufferies à plaquettes bois.

La réception provisoire intervenue le 29 avril 2016, c’est dès le 2 mai que les enfants impatients purent découvrir leurs nouvelles classes.  Je dois saluer ici les parents d’élèves et les remercier pour le soutien important qu’ils ont apporté aux enseignants et aux ouvriers communaux lors du déménagement.

L’implantation de cette école a suscité quelques interrogations, il apparaît aujourd’hui que ce choix est judicieux, au cœur du village mais en dehors de toute circulation automobile et non loin du hall omnisports et de la plaine de jeux.  A cette occasion, je tiens à remercier les parents qui respectent les normes de sécurité lors du transport de leurs enfants, et appliquent le plan de délestage mis en place par notre CCATM, la Commission Consultative de l’Aménagement et de la Mobilité, qui avait réfléchi à la problématique, ce dont je la remercie.

L’école maternelle et primaire sont déterminantes dans le développement d’un enfant, d’où notre volonté de leur offrir un équipement de qualité, dynamique, répondant aux nouveaux besoins des écoles et des enseignants et aux attentes de nombreux parents.  Lieu d’apprentissage, l’école est aussi et surtout un lieu de vie dans lequel nos enfants doivent se sentir bien.  Ces nouveaux locaux leur apporteront un cadre d’évolution qu’ils sauront s’approprier et respecter.   Notre école se veut confortable, avec des espaces conviviaux, un équipement moderne et des locaux répondant aux normes actuelles.

Les conditions sont réunies pour que nos enfants reçoivent un enseignement de qualité dans des locaux sécurisants et confortables, qui donnent envie de venir et d’apprendre.  Nous pouvons faire pleinement confiance à l’équipe d’enseignants.  Dans des conditions moins favorables, la qualité de leur travail a permis non seulement de sauver l’école mais de lui permettre de se développer.  Nous pouvons nous montrer sereins pour l’avenir et accorder pleinement notre confiance en leur capacité de dispenser un enseignement de qualité.

Je terminerai ces quelques mots en invitant les parents à s’investir dans la vie de l’école de leur enfant et dans le projet pédagogique mis en place par les enseignants, si ce n’est déjà fait ou à continuer à le faire.  Lors du déménagement, vous avez démontré que vous étiez des alliés précieux, des partenaires motivés et ouverts soucieux du bien-être et du devenir de vos enfants.  De cette collaboration émergera une école dynamique et vivante !

Je souhaite longue vie à cette école, et vous remercie de votre attention

Nassogne le 16 décembre 2016. »

Cliquez ici pour visionner l'album photo.

Commentaires