Real Time Web Analytics

Venue de Eric Domb à Nassogne : La vidéo - partie 1

Pin it!

20160909_200441.jpg

Je pense que, à par si vous avez été passer la semaine dernière sur Mars, vous devez savoir que Eric Domb, de la fondation Pairi Daiza, est venu vendredi soir à Nassogne, à l'invitation de groupe Pro-Nassonia, pour répondre aux questions que les habitants se posaient.

J'ai filmé toute la soirée (avec les moyens du bord) et je vais mettre à votre disposition cette vidéo, en trois parties.

Tout d’abord aujourd’hui, le début des réponses aux questions que les personnes avaient proposées via le site du groupe Pro-Nassonia, demain, la suite et mercredi les questions que le public présent a posées en fin de séance.

Commentaires

  • Je viens de digérer cette première vidéo. Monsieur Domb dit à plusieurs reprises qu'à Nassogne, la chasse va changer. Que la régulation du gibier se fera par les Nassognards d'une certaine façon limitant la souffrance animale. Sans expliquer comment !
    A plusieurs reprises dans cette vidéo, monsieur clame son inexpérience et son incompétence. Il dit aussi qu'en matière de chasse, il n'y connaît rien...
    Alors, cette vision de chasse, qui ne peut être la sienne vu l'incompétence et l'inexpérience avouée, c'est la vision de qui ? Mr Domb dans cette vidéo cite notamment Solon, Gérard Jadoul, Benoît Coppée, le DNF, Natagora et j'en passe.
    Alors cette nouvelle vision c'est la vision de qui ? Les citoyens de Nassogne et d'ailleurs aimerait connaître le géniteur de cette "nouvelle façon de chasse".
    Monsieur Domb est le porte voix de qui ?
    Merci de nous fournir une réponse. Je vous salue. J'attends avec délectation les deux autres vidéos promises.
    Raymond Baudoin (Bastogne)

  • Monsieur Raymond,peut être a t'il oublié de citer la "pilote" Emily Hoyos pressentie par un certain milieu journalistique ?
    Peut être d'ailleurs n' en a t'elle pas encore été informée ?
    Elle serait bien à sa place dans ce type de chasse silencieuse . Le système constituant à faire taire les bruyants pour un maximum d' efficacité. Alors pendant 99 ans ,quel rêve !!
    Même plus besoin de passer par la case élections tous les quatre ans .
    Nous irons compter ensemble les 200 sangliers prévus au tableau de cette année.

  • " Solon, Gérard Jadoul, Benoît Coppée, le DNF, Natagora"

    Faut-il vous prendre par la main, pour vous orienter vers votre délectation ? Ou ce blog est-il un incontournable, à cette fin ?

    Vous semblez pourtant bien outillé:

    http://www.dailymotion.com/video/xo6vqh_ambiances-de-battues_animals

  • Une autre chasse, uniquement dans les rares cas où elle réellement nécessaire (grands herbivores/espèces invasives là où les grands prédateurs n’ont plus assez d’espace pour y vivre), c’est la vision de bcp de monde vous savez . Je sais, cela vous fait peur. Imaginez que Nassonia fasse boule de neige et que cela démontre que les communes rurales en mal d’argent ne soient plus contraintes dans tous les cas de brader notre «patrimoine commun » (= la faune sauvage) à une poignée de chasseurs fortunés en mal d’amusements…
    Pour la souffrance animale ne plus faire de battues bruyantes qui stressent les animaux (et accessoirement les promeneurs qui osent encore exercer leurs droits de se déplacer en forêt) et qui permet de limiter les ratés/animaux blessés/non retrouvés est déjà une bonne explication…

  • Monsieur Jacques Vandooren, vous avez un territoire de chasse en forêt d'Anlier de surface équivalente à Nassogne . Depuis 2015, le DNF y organise une chasse à licences et deux poussées silencieuses. Contactez-le chef de cantonnement d'Habay et demandez lui quel est le tableau en sangliers de cette première saison de chasse à licences. Demandez à ce chef de cantonnement d'Habay le nombre d'animaux blessés et les erreurs de tir de ce mode de chasse sur leur territoire. Demandez au chef de cantonnement pourquoi une troisième journée de poussées silencieuses a été ajoutée au programme et cette fois en utilisant des chiens à mémères. Demandez au chef de cantonnement si pour débusquer les sangliers dans les remises, ils ne devront pas faire appel tôt ou tard aux meilleurs chiens de chasse et donc revenir aux battues traditionnelles. Demandez au chef de cantonnement d'Habay pourquoi il a proposé aux cultivateurs de leur fournir du matériel pour clôturer leurs cultures. Monsieur Vandooren, ce système de chasse fonctionne très bien à Hertogenwald, c'est que le biotope s'y prête bien. Monsieur Vandooren, le biotope de Nassogne et d'Anlier est tout autre. Maintenant, si vous voulez vous retrouver dans la situation de cette chasse à licences d'Anlier, libre à vous. Moi, j'observe. Je ne suis pas chasseur. Je vous salue.
    Raymond Baudoin

  • Monsieur Poncelet, ne pas être chasseur n'empêche pas de bien connaître la chasse. Les battues traditionnelles dîtes à cors et à cris font partie de notre patrimoine depuis la nuit des temps. Je ne renie rien.
    Comment voulez-vous débusquer autrement les sangliers qui avant le lever du jour se rembuchent jusqu'à la nuit suivante qu'en allant les débusquer dans les ronciers et les fourrés les plus épais? Les chasses à l'affût et les poussées silencieuses ont clairement montré leurs limites. Il est impossible de réguler le nombre des sangliers par ce mode de chasse. Vous vous rendrez bien vite compte. Les agriculteurs vous aideront dans cette prise de conscience. Je ne dis rien d'autre.
    En ce qui concerne mes vidéos, j'ai rencontré des chasseurs et des personnes découvrant la chasse se délectant de mes images lors de la dernière foire agricole de Libramont.

  • @ Raymond Baudoin / Changer en un claquement de doigts ? justement non, vous mettez le doigt dessus, d'où la justification d'une période longue de 99 ans qui couvre plusieurs générations et permet à la nature de respirer. Emplois ? je vous ai déjà répondu. Win for Life ? c'est presque ça, "Win for 99 years" avec lissage des risques. Nuisances des amateurs de brame ? c'est mieux si c'est encadré plutôt qu'individualiste et sauvage, je vous rejoins, idem pour la nécessaire quiétude et la propreté, souhaitons une éducation du public et une tolérance proche du zéro. Nuisances dues au tourisme ? pas gentil pour eux, mais ne rêvons pas, Nassogne n'est pas Disneyland et n'attirera jamais un tourisme de masse, au porteur du projet de prévoir des structures d'accueil, des balises et du gardiennage. Qu'en est-il actuellement des balades en forêt? pensez-vous qu'il y ait plus de respect, de propreté et de silence en autodiscipline ? Et à propos, s'il y en a qui "bavent", il y en a qui se spécialisent dans le lancé de crachat.... à tout prendre saliver me convient mieux.

  • Nul besoin d’aller si loin pour aller chercher le seul exemple de poussée silencieuse qui n’ait pas fonctionné comme escompté (Anlier): tout contre Nassonia, séparé d’elle par une simple limite administrative, un territoire de plus de 4000 ha a banni depuis environ quinze ans les battues à cors et à cris et force est de constater que cela fonctionne. Evidemment tout système ne peut être transposé tel quel, sans certaines adaptations, mais l’année “charnière” qui arrive servira aussi à cela...

  • @ heneau olivier .

    Si je vous comprends bien, nous sommes d'accord .

    Je m'interrogeais seulement sur ce qu'attend Monsieur R. Baudoin, - auquel je m'adressais - , lorsqu'il impute , en quelque sorte, à Monsieur Eric Domb de parler dans son chapeau.

    Alors que celui-ci donnait publiquement ses références: " Solon, Gérard Jadoul, Benoît Coppée, le DNF, Natagora".

    Personnellement, je n'adhère pas à la référence "notre patrimoine depuis la nuit des temps." , pour en justifier la pérennité . Ce ne peut être qu'au cas par cas, qu'il faut apprécier les nécessités du moment, de réguler la faune d'une manière ou de l'autre.

    Quant au risque de l'effet boule de neige, - que vous soulignez, - est-il étranger aux vives tensions suscitées par ce projet NASSONIA ?

    Ce serait dommage, mais comment savoir ?

  • @ heneau olivier .

    Vous aurez corrigé ma coquille , comme ceci : "ce serait dommage que ce n'y soit pas étranger".

  • De monsieur Domb, je n'attends rien. De ceux qui bavent devant son projet Nassonia, par contre j'espère qu'ils vont se reprendre et retrouver du bon sens ardennais. Certains imaginent qu'en un claquement de doigts de monsieur Domb que la Nature autour de Nassogne va se transformer, que des centaines d'emplois vont se créer, que pour la commune de Nassogne c'est un win for live. Si les mêmes réponses avaient été apportées par monsieur Tartempion, ce projet ne tiendrait pas cinq minutes. Mais c'est monsieur Domb ! Alors...
    Ce week-end, dans nos forêts ardennaises les cerfs brameront. Des dizaines, des centaines de voitures circuleront dans nos forêts pour écouter le brame. Des voitures, des centaines de personnes s'arrêteront n'importe où. C'est très dérangeant pour la quiétude des animaux de la forêt et pour la propreté de la forêt. Mais cela ne dure que le temps du brame. Et à Nassogne, ceux qui bavent devant le projet Nassonia et les autres citoyens, subiront ces nuisances et bien d'autres en plus en permanence dans leur village et dans leurs bois? Et pour quel bénéfice ?
    Que recherchons-nous dans nos forêts? La calme, le silence, la beauté, la solitude aussi. Et à Nassogne, vous allez hypothéquer cela et bien plus ? Réfléchissez...

  • @ Monsieur Raymond Baudoin,

    On doit goûter à vos expressions de ce genre , en tête et en finale de votre commentaire à 5 heures de ce matin.

    "... ceux qui bavent devant le projet Nassonia ...".

    Cette amabilité - pour ceux qui ne pensent pas comme vous , - est un véritable trésor, pour sensibiliser , - au mieux et qui que ce soit , - au sujet de NASSONIA.

    Sur le forum du Solitaire Ardennais, ce genre d'amabilité n'est pas mal non plus, quand il s'agit de certains autres chasseurs .

Les commentaires sont fermés.