Real Time Web Analytics
Pin it!

Lettre ouverte de André Magerotte à propos de Nassonia

nassonia.jpg

Il y a quelques semaines, face à l’ampleur que prenaient les réactions des uns et des autres, je suis sorti de ma réserve et ai commis sur le blog de Nassogne la seule phrase de mise en garde : « que l’on soit pour ou que l’on soit contre, soyons attentifs à ne pas faire de Nassogne un nouveau Clochemerle ».

Il était essentiel que des voisins, des amis et même des parents ne se déchirent pas à cause du projet.

Malheureusement, force est de constater que ce blog est devenu une arène où les jouxtes verbales et les effets de manche d’experts divers s’étalent sans retenue.

Durant tout ce temps, j’ai tenté de raisonner les uns, d’écouter et de comprendre les autres mais je me suis heurté à beaucoup d’obstination de toutes parts.

Alors j’ai décidé de prendre le clavier pour moi aussi exposer mes états d’âme de sorte qu’aucune ambiguïté ne subsiste quant à mes opinions.

Il y a eu le lac, le golf et maints autres projets sur Nassogne et tous ont avorté à cause de la frilosité viscérale de nos élus locaux. N’y avait-il donc aucun moyen de briser cet anathème ?

Mais voici qu’une nouvelle chance nous est offerte et voici qu’un décideur local comprend l’importance de cette opportunité et s’empresse de signer avec fierté l’engagement de la Commune.

Mais voici aussi que depuis, une omerta implacable semble tétaniser nos décideurs.

Dans ce dossier, le terme « étranger » a souvent été utilisé pour qualifier Mr Domb alors que le titre de citoyen d’honneur de Nassogne devrait lui être décerné.

Par contre, « étrangers » sont ceux qui usent de méthodes et de procédés que la morale réprouve pour protéger leurs privilèges et prérogatives d’un autre âge.

Je ne connais pas personnellement Monsieur Domb mais j’ai un jour regardé une émission philosophique dont il était l’invité et je me suis toujours rappelé sa réponse à la question de savoir quel était son livre de chevet ; et c’était « l’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono.

Et on était à des lustres du projet « Nassonia » ! Quelle constance dans le comportement !

Je considère ce Monsieur comme une personne de valeur, entière et d’une probité exemplaire ; il est actuellement en vacances bien méritées mais il a quand même à cœur de répondre avec calme à ses détracteurs pas toujours délicats ni tout simplement polis et il ne lui est pas nécessaire d’utiliser des prête-noms pour servir ses intérêts.

Mais le débat n’oppose pas seulement les « chasseurs » et les « défenseurs de la forêt ». Le débat révèle surtout une mauvaise appréciation du concept par beaucoup de nassognards qui ne discernent pas là une chance unique de développement qualitatif et ciblé du tourisme qui permettrait à notre cité de rester prospère, de rester en vie tout simplement ; et ceci en étant dignes et responsables de l’héritage dont nous sommes devenus les gardiens.

Je ne possède pas les compétences pour estimer la pertinence de la gestion forestière actuelle, mais je ressens cependant un profond malaise lorsque je vois passer des containers marqués « chang ming » emportant les trésors de notre forêt.

Alors mes amis, rappelons-nous que entêtement n’est pas raison ; et osons l’avenir, le changement et l’affranchissement des pratiques obsolètes.

Osons soutenir ouvertement notre bourgmestre afin de le conforter dans son choix.

Osons suivre cet entrepreneur qui exerce le plus beau et passionnant métier du monde, et ceci pour notre village, pour notre forêt, pour nos enfants.

       

André Magerotte, ce 18 Août 2016

Commentaires

  • Très bien André le bon sens finira bien par l'emporter

  • Je suis entierement daccord avec votre opinion et ressenti .
    Il y a 16 ans je suis venue vivre dans cette belle commune et région . J ai trouvé les nassognards directement très acceuillant , chaleureux et fière de leur patrimoine forestier.
    16 ans plus tard, pas grand chose a changé, nous gardons notre authencité certes mais il est temps de montrer et partager nos trésors forestiers pour une meilleure préservation et pour le developpement de notre commune !
    Une nouvelle bouffee doxygene est a notre portée, saisissons la avec intelligence et tout le monde en sortira gagnant !
    Nous supportons notre bourgemestre a 200%
    Eric et Ann Faite- Vandegehuchte
    Gîte Flaneries

  • Bravo pour ce commentaire plein de bon sens. Votre analyse est très objective et dépeint avec soin le contexte actuel. Tout comme vous, j'espère que la raison l'emportera et que ce beau projet pourra aboutir.

  • Je suis heureuse de vous lire!
    Bernard et moi sommes arrivés à Nassogne en Novembre 1992, nous ne l'avons jamais regretté.
    Je pense que c'est un beau projet.
    Mais de grâce, évitons les vaines disputes, et encore moins les persiflages et autres incorrections de langage.
    Nous faisons partie d'une région qui a pour ambition d'avoir "une ardeur d'avance"....prouvons-le!
    Tout en gardant notre "havre de paix"....

  • Félicitations André, voilà au moins une excellente prose qui calme les esprits avec une analyse correcte de la situation merci à toi et toutes mes amitiés

  • Très beau discours...enfin quelqu'un qui veut faire vivre la région grâce à ses richesses et non pas les exporter à l'autre bout du monde!une gestion honnête du patrimoine forestier,un respect de la faune et de la flore,l'esquisse de ce qui deviendra le PREMIER parc national wallon...non seulement un attrait touristique et un plus éco-responsable ,mais un héritage digne à léguer à nos enfants!merci Monsieur Domb

  • Certes, pour répondre à André, il faut avoir un esprit novateur à cours , moyen et long termes. Ce projet entre directement dans le long terme. La pierre d'achoppement se situe dans la frilosité de l'information. Je ne mets pas en doute les compétences de tout un chacun mais je m'exprime avec des chiffres. La transparences des tenants et des aboutissants ce traduit par l'impact financier des mesures pour mettre en valeur l'héritage dont nous sommes les gardiens ne fusse que pour une période de 30 années.
    Tout ce que j'ai pu lire jusque maintenant est défendable, il le sera encore plus lorsqu'il sera chiffré et deviendra incontestable car personne ne pourra nié l'évidence.
    Projet = Plan d'action ( un plan d'action n'est pas un Powerpoint)

    Mami le 19 août 2016

  • Très bien dit monsieur Magerotte,moi«ancienne»jeune du camping,j'ai passé des moments inoubliables à nassogne,mais également dans les forêts,les brames,les promenades aux champignons,en famille,à cheval.d'ailleurs,liégeoise de souche,cela fait 32ans que je vis pas loin,à hotton.alors moi aussi,je soutiens votre bourgmestre.bonne chance.carine.

  • Entièrement et totalement d'accord
    Cela serait une bêtise sans nom de repousser une chance pareil

    Nassonia c'est le beurre et l'argent du beurre avec le sourire de la crémière

    Avoir les avantages d'un magnifique projet de dimension international sans perdre l'âme et le caractère de Nassogne
    Mettre en valeur le patrimoine de nos aînés pour nous et nos
    Enfants

  • Je confirme que quelques crèmeries locales sont de qualité! Le projet ne fera que les rassembler pour le meilleur.
    Saisissez l'opportunité!

  • Rien que du bon sens et de l'intelligence dans cette lettre de André Magerotte

  • J'apprécie énormément la lettre de Mr. Magerotte et pour ma part Nassognia est un bon projet

  • Merci beaucoup André pour ta justesse et ta très belle plume!
    Je voudrais remercier Monsieur le Bourgmestre et tous les échevins d'avoir accueilli ce magnifique projet ambitieux qu'est Nassonia!
    Je voudrais également clairement leur faire part que nous serons à leurs côtés de façon massive et déterminée pour la réalisation de celui-ci!
    J'encourage toutes et tous à se rendre compte et comprendre Monsieur Domb pour la réalisation d'un projet avec une telle qualité!
    Heureux de faire partie de cette belle aventure…..A NASSOGNE!!!

  • Cher Monsieur Magerotte,
    Je tiens à vous remercier pour votre lettre ouverte
    Il faut du courage pour accepter de se "mouiller" ainsi sans exiger de tout connaître d'un projet qui ambitionne de prendre en mains le plus précieux trésor des Nassognards: leur forêt, alors que son initiateur, on l'a assez dit, n'est pas un enfant du pays. Et pas pour neuf ans. Pour près de quatre générations au moins et plus encore, si affinités... A l'heure où je vous écris, il n'est pas sûr encore que Nassonia verra le jour. Mais il a déjà fait un miracle: celui de rassembler des personnes de tous horizons professionnels, politiques, spirituels et de tous les milieux autour d'un même rêve. Un rêve éveillé, enthousiaste, fervent même, pour un partenariat gagnant-gagnant avec la forêt. Naturalistes, chercheurs, acteurs des métiers du bois en quête de perspectives à long terme, artistes, pédagogues, chasseurs responsables et simples citoyens, comme vous et moi, sont prêts à oeuvrer ensemble et à mélanger leurs pinceaux pour peindre un bel avenir à la forêt de Nassogne, mais aussi à les remiser lorsqu'il apparaît préférable de la laisser évoluer à sa guise, ci et là.
    Je suis heureux et fier de pouvoir les compter parmi nous, de même que toutes celles et ceux qui nous ont déjà exprimé leur soutien sur ce blog. Que les sceptiques veulent bien me pardonner: ils resteront sans doute pendant quelque temps sur leur faim. Ils s'attendent évidemment à ce que nous leur soumettions d'ores et déjà un plan "détaillé reprenant tout en détail". Des plans de cet ordre, j'en ai établi plusieurs au cours de ma carrière. Ce sont des remèdes temporaires contre l'angoisse et cela fait sérieux. Ils ne se réalisent jamais. En revanche, je crois en l'idéal, à la passion, à la ténacité, à l'intégrité, à l'esprit critique, au talent, à l'expérience, à l'équilibre des angles de vision différents. Celles et ceux qui nous accompagneront dans Nassonia partagent, à des degrés divers ces qualités humaines. Que les sceptiques se rassurent néanmoins: la liberté d'agir d'un emphytéote dans une forêt soumise au régime forestier et aux contraintes Natura 2000 est très surveillée. Le partenariat avec l'administration est la règle. En définitive, notre seule certitude est celle de payer le loyer convenu à la Commune. Et si nous devions manquer un jour à cet engagement, il y a tout lieu de penser que Nassogne récupérera sa forêt en meilleur état qu'au début du bail...
    Il appartient à présent aux dignes représentants des Nassognards de statuer, en leur âme et conscience sur la proposition qui lui a été faite. Que l'amour de leur forêt et le désir de la transmettre dans le meilleur état possible à leurs descendants, plus que toute autre considération, guident leur choix.
    Bien cordialement à vous, Cher Monsieur Magerotte,
    Eric Domb

  • Bravo à Eric Domb, André, Maître Manu Poncelet, Luc de Walque et toutes autres personnes intervenantes ou non, ............. je reste enthousiaste face à ce projet qui doit mûrir et non pourrir dans l'oeuf et qui restera à développer dans le futur bien sûr, et je continue à vous soutenir, à y croire à ce projet, croire en vous Monsieur Domb, Monsieur Quirynen, les Echevins et Conseillers qui prendront la bonne décision, soutenus par beaucoup de citoyens.

  • Je suis membre du parti Ecolo depuis sa création et je sais que les ministres Verts n'ont pas toujours été à la hauteur pour gérer certains projets et dossiers. Mais en ce qui concerne Nassonia, je pense que tous les défenseurs de la nature qui souhaitent un grand respect de notre environnement, si riche dans notre commune, doivent se mobiliser pour soutenir Mr Domb et inciter nos édiles communaux à bien considérer ce projet et à l'accepter.

  • Magnifique projet, une opportunité à ne pas manquer.

Les commentaires sont fermés.